Aller au contenu principal

[De conseiller à éleveur] "Diversifier mes débouchés en visant la valeur ajoutée"

Après un passé de technicien de terrain, Olivier Laporte s’est installé à 40 ans. Passionné par son métier, il ne regrette rien. Avec son frère Patrice, le souci du moment est de diversifier les débouchés.

À côté du Buisson en Lozère, le siège du Gaec Laporte se situe à quelques centaines de mètres du point culminant de l’autoroute A75 reliant Clermont-Ferrand à Montpellier. À un peu plus de 1 100 mètres d’altitude sur les contreforts de l’Aubrac, terrains et climat sont ingrats. Mais tout rude qu’il soit, ce territoire n’en est pas moins attachant. En tout cas, pas de quoi décourager Olivier Laporte qui a franchi le cap de l’installation à l’âge charnière de 40 ans. « J’ai toujours eu un profil très 'animalier'. Pas question pour moi de travailler dans un autre secteur que celui de l’élevage bovin », explique cet éleveur aujourd’hui âgé de 43 ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
« Nous ne voulons plus travailler à perte »
La contractualisation est « le » sujet du moment pour la production de viande bovine. Il cristallise bien des discussions sur le…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
L’engraissement des vaches repose sur un équilibre à trouver entre l’animal, les ressources disponibles et le marché visé, à réfléchir à l’échelle du système.
Des recommandations pour la finition des vaches de réforme du troupeau allaitant
La vente de vaches finies représente une part importante du produit viande. À la lumière de plusieurs essais conduits sur les…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande