Aller au contenu principal
Font Size

[Covid-19] Le stockage privé aura été peu pratiqué pour la viande bovine

jeunes bovins charolais
© S.Bourgeois-archives

Au 2 juillet 2020, 2100 tonnes de viande bovine faisaient l’objet sur l'ensemble de l'Union européenne d’une demande d'aide au stockage privé. Cette opération avait débuté le 7 mai et va être clôturée le 17 juillet.

"Parmi ces 2 100 tonnes tonnes de viande bovine, 350 tonnes ont été demandées par des opérateurs français" informe Bruno Colin, président du Conseil spécialisé ruminants de FranceAgriMer lors d'une conférence de presse le 10 juillet à l'issue du conseil.

"Nous avons actuellement une semaine et demie de stocks sur pieds de jeunes bovins dans les élevages" renseigne Bruno Colin. "Mais les abatteurs restent très prudents dans le recours au stockage privé. Sa durée est limitée, et le risque est de subir une mauvaise valorisation de la viande au moment de sa mise en marché."

L'aide au stockage privé permet en effet le retrait temporaire des produits du marché, pour une durée de deux à trois mois minimum, et de cinq à six mois maximum. Pour 68% du tonnage de viande bovine ayant été stocké par les opérateurs privés, la période de stockage est de trois mois.

Grande prudence des abatteurs

"Nous constatons déjà que des offres de viande polonaise à bas prix se présentent sur le marché de la restauration hors domicile. D'où la grande prudence des abatteurs."

Les autres pays ayant eu recours au dispositif du stockage privé sont l'Espagne (553 tonnes), la Pologne (442 tonnes), les Pays Bas (260 tonnes) et l'Autriche (260 tonnes) informe Fedev dans sa bulletin hebdomadaire d'informations. L’Allemagne, l’Irlande, la Lettonie et l’Italie ont déposé des demandes pour des volumes allant de 20 à 125 tonnes.

Le stockage privé a été beaucoup plus massivement utilisé en France dans la filière laitière, pour des fromages, que pour la viande bovine.

 

Lire aussi :

Un marché européen de la viande bovine très disparate à l'heure du déconfinement

A chaque crise, les produits issus de la viande biologique servent de repère

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande