Aller au contenu principal

Astuce d'éleveur : « Une ouverture et fermeture de trappes synchronisées au-dessus de mon étable »

À Égliseneuve-d’Entraigues, dans le Puy-de-Dôme, Denis Guittard, éleveur de vaches aubracs, a résolu le fastidieux travail d’ouverture manuelle de ses trappes à fourrages en installant un système d’ouverture synchronisée simple et efficace.

 

Les traditionnelles granges du Massif central se caractérisent souvent par une étable au rez-de-chaussée et une remise à foin à l’étage. Entre les deux, des trappes permettent de distribuer directement le foin dans les auges. Ces étables sont toujours utilisées, notamment pour les génisses d’élevage et les reproducteurs qui sont à l’attache. « Pour distribuer le foin, j’étais contraint d’ouvrir chaque trappe une à une et de faire l’opération en sens inverse une fois la distribution terminée. À la longue, je sentais une fatigue au niveau du dos et je voulais simplifier ce travail qui devenait de plus en plus pénible avec l’âge », explique Denis.

 

 

 

L’éleveur s’est donc équipé d’un palan électrique et a relié toutes les trappes à l’aide de ficelles à un câble coulissant. Ce dispositif permet de les ouvrir et de les fermer toutes à la fois sans effort. Seul l’envoi du foin dans les auges en contrebas par la trappe reste manuel. Les trappes restent fermées entre les épisodes de distribution.

 

 

 

« À l’aide du palan électrique, je rembobine le câble. Les ficelles reliées aux trappes se tendent et ces dernières s’ouvrent. L’opération inverse de débobinage permet de refermer toutes les trappes simultanément », détaille Denis. En comptant le temps de distribution du foin qui se fait à la main, ces opérations prennent en tout une vingtaine de minutes.

 

 

 

​​​​​Côté éco

Il faut compter entre 200 à 250 € pour l’achat d’un treuil à câble électrique, des isolateurs pour maintenir le câble de traction sur les charpentes et des poulies. Les ficelles sont du matériel de récupération. Il n’y a aucun coût d’entretien.

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Dans un contexte de forte augmentation des charges de fonctionnement des entreprises et des contraintes administratives, la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) apporte son soutien total aux éleveurs mobilisés.
Colère des agriculteurs : les négociants en bestiaux menacent de manifester à leur tour

À l’heure où la mobilisation des agriculteurs s’amplifie partout en France, la Fédération française des commerçants en…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

bâtiment engraissement jeunes bovins
Colère des agriculteurs : « Nous croulons sous les contraintes et les soutiens manquent à l'appel »

Maxime Latrace, éleveur de bovins viande dans la Nièvre en Gaec avec son frère Antoine, n'a pas l'habitude de participer à des…

SCEA Chaudesaigues dans l’Aude / élevage de gasconnes des Pyrénées
Les huit dossiers sur lesquels la Fédération nationale bovine attend des réponses concrètes en soutien à l’élevage

En conférence de presse ce mardi 23 janvier, la Fédération nationale bovine (FNB) a exprimé, au nom des éleveurs, un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande