Aller au contenu principal

Confinement et garde d'enfant : l'industrie de la viande veut être prioritaire

A la veille du week-end de Pâques et du troisième confinement, Matignon n’a pas encore rendu ses arbitrages sur la question des publics prioritaires pour la garde d’enfants. Industriels de la viande et agriculteurs s’inquiètent.

Fermeture des écoles et des crèches
© Pixabay

Culture viande est intervenu ce matin auprès du Ministère de l’Agriculture, afin d’appeler au maintien en activité des assistantes maternelles pour la garde d’enfant à domicile, et d’obtenir le classement « prioritaire », des activités essentielles à l’alimentation des Français, comme celle des entreprises des viandes. « Cela permettra la garde des enfants des salariés de notre secteur, au même titre que ceux des soignants », indique le syndicat de l’industrie des viandes dans un communiqué. « Nous avons souligné avec force que faute de ce dispositif, nous assisterons dans nos établissements à un niveau d’absentéisme record qui désorganiserait toute la production et nous empêcherait de remplir pleinement notre mission essentielle de nourrir l’ensemble des Français et d’approvisionner nos clients » déclare Gilles Gauthier, Président de Culture Viande.

Quels sont les publics prioritaires ?

Hier soir, Matignon avait annoncé que dans le cadre du troisième confinement les assistantes maternelles ne pourront plus accueillir d'enfants pendant trois semaines, « en cohérence avec les crèches », a affirmé jeudi Matignon à l'AFP. Certaines continueront cependant à accueillir « les publics prioritaires ». Les gardes à domicile ne sont « pas concernées » par ces restrictions, selon Matignon. « L'étude de l'Institut Pasteur montre qu'il y a plus de contaminations chez les assistantes maternelles que dans les écoles », explique Matignon, en évoquant une demande des assistantes maternelles.

Toutefois à l’heure où nous écrivons ces lignes la question de l’accueil des enfants par les assistantes maternelles pendant les trois prochaines semaines est encore en cours d'arbitrage. A noter que la question était aussi à l’ordre du jour d’une réunion de crise hier avec Julien Denormandie et la FNSEA, alors que ce troisième confinement tombe en période de gros travaux saisonniers agricoles.

 

 

Plusieurs agriculteurs présents sur twitter s’inquiétaient de la garde des enfants, comme Nadège Petit, agricultrice et jeune mère de famille.

 

Si l'on en croit France Info, ces demandes ont été entendues, puisque les assistantes maternelles seraient finalement autorisées à garder les enfants pendant les trois prochaines semaines, selon les informations recueillies auprès de participants à une réunion organisée par le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet, vendredi 2 avril.

 

 

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : téléchargez l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu
Pendant le confinement, les agriculteurs continuent à travailler. Pour les déplacements au-delà de 10 km ou pendant les horaires…
Emilie Faucheron
Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent
La gorge nouée, émus, des vignerons, arboriculteurs et betteraviers témoignent sur les réseaux sociaux des dégâts considérables…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
Religieuses et agricultrices : elles recherchent 700 000 € !
Dans le Gers, une communauté de moniales cisterciennes est installée depuis 1949 à l’abbaye de Boulaur. Le site abrite une…
Serge Zaka (ITK)
[Météo] Les records de la vague de chaleur plus graves que l'épisode de gel pour l'agriculture
Sur son temps personnel, le passionné Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association…
Publicité