Aller au contenu principal

Les chiens de troupeau ont fait leur show

Les 26 et 27 juillet, 16 équipes ont participé aux journées amicales consacrées aux chiens de troupeau, à Lastic.

Les concurrents originaires du Cantal, de l’Allier, de l’Aveyron, de la Creuse, de la Corrèze, du Puy-de-Dôme et de Haute-Loire.
Les concurrents originaires du Cantal, de l’Allier, de l’Aveyron, de la Creuse, de la Corrèze, du Puy-de-Dôme et de Haute-Loire.
© C.Fournier

Serge Dechambre, éleveur à Frouges de Lastic, faisait partie des participants. Membre de l’Assciation cantalienne des utilisateurs de chiens de troupeau (Aduct), il utilise des border collies pour ses aubracs et montbéliardes, au sein de son exploitation productrice de veaux gras croisés charolais. Accompagné de Gina, un border collie de trois ans, l’essentiel lors de ces deux jours était bien pour lui de “rencontrer d’autres éleveurs”. Convivialité avant tout !


Un parcours sélectif...


“Les épreuves, estimait-il, permettent de voir la progression des chiens et aussi les défauts du maître.” Et Gina a prouvé qu’elle progressait d’année en année, même si, avouait-il, “il faut autant d’année de dressages qu’il a de pattes au border collie pour faire un bon chien de troupeau”. Gina, a-t-il pu constater, a eu des difficultés avec la poussée : “On a plus souvent tendance à demander au chien de rassembler les bêtes.” Serge Dechambre fait partie de ces éleveurs bien conscient de l’utilité des chiens de troupeau.


...et difficile


S’il a adopté le border collie, il a eu aussi d’autres races, qui faisaient eux-mêmes “un très bon travail”. Enfin, si en résumé, Gina ne s’est pas mal débrouillée, “elle peut encore faire mieux”. C’est que les conditions étaient plus difficiles que dans l’exploitation : “Les génisses ont vu le chien une ou deux fois seulement et puis, en trois lots différents, elles s’éparpillent davantage, d’où une difficulté supplémentaire pour les chiens.” Mais après tout, tous étaient bien logés à la même enseigne, reconnaissait l’éleveur.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière