Aller au contenu principal

Agriculture, chèque alimentaire, écologie : que retenir du discours de politique générale d’Elisabeth Borne ?

Retour sur les principales déclarations d’Elisabeth Borne sur l’agriculture et l’alimentation lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale.

Elisabeth Borne lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale.
© Capture d'écran vidéo de l'Assemblée nationale

Dans un hémicycle agité et bruyant, Elisabeth Borne a égrené les objectifs de son gouvernement pour les mois à venir dans le cadre de son discours de politique générale. Un discours d’une heure et demi devant l’Assemblée nationale durant lequel la Première ministre nommée il y a près de deux mois a fait plusieurs annonces, la plus marquante étant la renationalisation à 100% d’EDF pour plus de souveraineté énergétique.

Retour sur ses principaux messages sur les dossiers concernant l’agriculture et l’agroalimentaire.

  • « Nous devons garantir à tous l’accès à une alimentation saine et de qualité » a déclaré la Première ministre après l’annonce de textes d’urgence pour améliorer le pouvoir d’achat des Français et le plafonnement de la hausse des loyers. La solution : le chèque alimentaire dont les contours seront définis avec les professionnels et les associations, a-t-elle promis.
  • « D’ici 2030 la moitié des agriculteurs vont pouvoir prétendre à la retraite. […] Bâtissons ensemble une loi d’orientation et d’avenir pour l’agriculture afin de faire émerger une nouvelle génération d’agriculteurs », a lancé Elisabeth Borne recueillant des applaudissements sur les bancs de l’Assemblée. « Cela passe par une meilleure rémunération, un soutien à la transmission à l’entrepreneuriat, le renforcement de l’assurance récolte, l’investissement dans de nouvelles productions comme les protéines végétales mais aussi une protection contre la concurrence déloyale dans les accords internationaux », a-t-elle poursuivi. « Beaucoup a été fait pendant le précédent quinquennat », a-t-elle conclu sous les huées d’une partie de l’opposition.
  • Elisabeth Borne a par ailleurs promis des « réponses radicales à l’urgence écologique », que ce soit « dans notre manière de produire, de nous loger, de nous déplacer, de consommer ». « Dès le mois de septembre, nous lancerons une vaste concertation en vue d'une loi d'orientation énergie-climat », a-t-elle annoncé. « Nous allons définir ensemble un plan d'action. Un plan de bataille pour une "révolution écologique" », a-t-elle martelé, ajoutant que chaque ministre aurait une « feuille de route climat et biodiversité » et qu'elle même chapeauterait la planification écologique. Des « objectifs de réduction d'émissions, des étapes et des moyens appropriés » seront définis « filière par filière, territoire par territoire », avec les élus locaux.  La France sera la « première grande nation écologique à sortir des énergies fossiles » afin de garantir sa « souveraineté énergétique » face à des pays producteurs d'hydrocarbures comme la Russie, a-t-elle assuré.
     

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Publicité