Aller au contenu principal

Yannick Jadot dit non à la viande du Mercosur dans les cantines

Les députés européens écologistes Yannick Jadot et Benoît Biteau ont lancé ce lundi 14 juin à midi depuis Poitiers leur pétition « Pas de viande issue du Mercosur dans nos cantines ! ».

Yannick Jadot
Les députés Yannick Jadot et Benoît Biteau ont lancé ce lundi 14 juin dans les cantines de Poitiers avec la maire Léonore Moncond’huy la pétition Pas de viande issue du Mercosur dans nos cantines !
© Compte twitter de Yannick Jadot

« Pas de viande issue du Mercosur dans nos cantines ! » : telle est le mot d’ordre de la pétition lancée ce jour par les députés européens écologistes Yannick Jadot et Benoît Biteau ce lundi 14 juin depuis les cantines de la ville de Poitiers en présence de la maire Léonore Moncond’huy.

Plus de 40 élus ont déjà signé la pétition parmi lesquels les maires d’Annecy, de Bordeaux, de Grenoble, de Lyon, ou encore de Strasbourg. Ils demandent à Emmanuel Macron « de s’opposer à la ratification de l’accord UE-Mercosur » et s’engagent à refuser de servir dans leurs cantines « toute viande issue du Mercosur pour privilégier une viande locale et de qualité ».

« La ratification de l’accord UE-Mercosur permettrait l’importation de bœuf et de soja produits avec des pesticides non autorisés dans l’UE et sur des terres déforestées. Comment accepter des importations de viande au détriment de la santé des consommateurs ? […] Il est temps de refuser la mondialisation de la malbouffe et ses graves conséquences sur le climat et l’environnement », déclare Yannick Jadot dans un communiqué. « Avec la conclusion de l’accord UE-Mercosur, ce sont plus de 99 000 tonnes de viande de bœuf qui seront importées à bas prix dans le marché européen. Ces morceaux de viande, les plus rentables, seront vendus à bas prix, entrainant une concurrence manifeste et déloyale avec les paysans européens. […] C’est pourquoi nous invitons tous les élus de France à s’engager à ne consommer que des produits locaux dans les cantines et restaurations collectives », complète Benoît Biteau.

Lire aussi : Le maire de Lyon relance la polémique autour des menus sans viande dans les cantines scolaires

Lire aussi : Souveraineté alimentaire : Emmanuel Macron répond aux agriculteurs

 

 

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Réglementation ZNT - Le Conseil d’Etat annule les zones de non-traitement pour mieux les renforcer
Annulation de la réglementation sur les zones de non-traitement, extension de la zone de 20 m à une catégorie de population plus…
Publicité