Aller au contenu principal

L’interprofession du foie gras Cifog construit son plan RSO

L’interprofession du foie gras va lancer l’an prochain une démarche de progrès sociétale et environnementale.

Le développement de l’agroforesterie sur les parcours de palmipèdes est l’un des engagements phares du plan RSO, présent dans plusieurs volets de cette démarche de progrès volontaire. © A. Puybasset
Le développement de l’agroforesterie sur les parcours de palmipèdes est l’un des engagements phares du plan RSO, présent dans plusieurs volets de cette démarche de progrès volontaire.
© A. Puybasset

Construit en concertation avec l’ensemble des maillons de la filière foie gras, le plan de Responsabilité Sociétale et Environnementale du Cifog devrait être officiellement lancé fin 2021. Dénommée RSE lorsqu’il s’agit d’une entreprise ou RSO pour une organisation, cette démarche volontaire de progrès a déjà été mise en place dans d’autres interprofessions telles que celles du lait (Cniel) ou de la viande de boucherie (Interbev). Elle vise à intégrer les enjeux du développement durable à moyen et long terme dans la vision et la stratégie de la filière. Démarré en 2019, le projet du Cifog est bien avancé. « Les principaux engagements ont été définis, il reste notamment à valider les indicateurs de mesures et les valeurs cibles, à fixer les priorités et les objectifs à date », ont expliqué Marie Laborde et Sophie Huppert, du Cifog, lors du webinaire Itavi des palmipèdes à foie gras.

Les engagements sont répartis en quatre volets :

- Pour le volet bien-être animal : les engagements portent notamment sur l’arrêt de l’élimination des femelles, l’amélioration des pratiques d’engraissement et d’abattage, la réduction des usages d’antibiotiques, la préservation d’un élevage extensif et en plein air
- Le volet environnemental vise à mieux connaître les impacts de la production, à favoriser l’économie circulaire, à préserver la ressource en eau ainsi que les sols des parcours en développant l’agroforesterie.
- Le volet social portera sur l’attractivité des métiers auprès des jeunes, sur le maintien d’une rémunération juste et visera aussi à faire davantage de pédagogie auprès des différents publics et à réduire les nuisances ponctuelles vis-à-vis du voisinage.
- Enfin le volet qualité se penche sur l’amélioration de la qualité nutritionnelle, la mise en avant de l’origine France et une meilleure identification des attentes des consommateurs.

Lire aussi : Des parcours de canards gras avec agroforesterie et culture de maïs

Le dispositif PalmiGConfiance constituera le socle de base du plan RSO. Cette démarche d’amélioration des pratiques en élevage et gavage est déjà déployée dans la grande majorité des organisations de production, soit 90 % des producteurs en filière longue. « L’outil d’audit va prochainement évoluer vers une version numérique tandis qu’un volet environnement va être ajouté. » L’objectif d’ici fin 2021 est d’enrichir l’appli mobile d’un module d’évaluation du bien-être animal à partir des outils BEC (indicateurs lésionnels) et Ebene (indicateurs de comportements).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Plan de relance agricole : des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le Gaec du Metz, avec Anne-Laurence et Xavier Fleury, devant leurs fils Arthur (à gauche) et Victor, ont fait le choix de la poule pondeuse plein air pour diversifier leur exploitation laitière. © A. Puybasset
Des poules pondeuses plein air pour diversifier le Gaec laitier
Le Gaec du Metz, dans l’Orne, se diversifie dans la volaille avec son nouvel élevage de 15 000 poules pondeuses plein air, géré…
Suivez les foyers d’influenza aviaire sur la carte interactive de Réussir Volailles
Les Marchés
La rédaction de Réussir Volailles actualise en permanence la cartographie des foyers d’influenza déclarés en Europe, afin…
L’entrée de la lumière par la toiture contribue à une intensité lumineuse plus homogène sur toute la surface du poulailler. © A. Puybasset
Les atouts de la lumière venue du toit du poulailler
Chez Martine et Gérard Jéhannin, la lumière naturelle rentre par des tabatières occultables. Une alternative aux fenêtres sur les…
Jérémy Choquet (à droite) et Xavier Moine, de Tuffigo-Rapidex : "Plus accessible, ce boîtier incite à aller plus loin dans l’optimisation des réglages. » © A. Puybasset
Une régulation de poulailler conçue « pour et avec » les éleveurs
L’équipementier Tuffigo-Rapidex innove avec l’ordinateur de régulation Serenity. Il est doté de nouvelles fonctionnalités, plus…
Les ventes de volaille à l’étranger sont en recul de près de 50 000 tonnes (-15 %) sur les 9 premiers mois de 2020 tandis que les importations reculent de 18 000 tonnes (- 4 %) sur la même période. Les mesures de confinement ont engendré un recul des importations de près de 20 % sur la période de mars à mai mais sont reparties à la hausse depuis le mois de juin.
La Covid-19 fait reculer le marché de la volaille française
Sous l’effet de la Covid-19, le marché français de la volaille pourrait se contracter en 2020, pour la première fois depuis 15…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)