Aller au contenu principal

Vignoble bordelais : 1 320 viticulteurs se déclarent en difficulté

La chambre d’agriculture de Gironde vient de publier les premiers résultats du recensement lancé auprès des viticulteurs, dans le cadre de la cellule de crise mise en place par la préfète du département.

Dans le cadre de la cellule de crise mise en place dans le vignoble bordelais, la chambre d'agriculture de Gironde a recensé les viticulteurs s'estimant en difficulté.
© P. Cronenberger (archives)

Suite au recensement lancé par la chambre d’agriculture de Gironde auprès des viticulteurs du département, 1 320 viticulteurs se dont déclarés en difficulté. Un chiffre qui illustre l'ampleur de la crise puisque quelque 4 000 exploitations vivent de la vigne dans le département. "Sur l'exercice 2021, 70 % des exploitations agricoles girondines (à 80 % viticoles) ne gagnent pas le Smic, et 1/3 du total ont un revenu négatif, appuie Philippe Abadie, directeur du Pôle Entreprises de la chambre d'agriculture. Ces taux explosent depuis 2018".

Parmi les viticulteurs en difficulté, la chambre d'agriculture a cherché également à cerner ceux envisageant un arrêt ou bien une reconversion totale ou partielle ainsi qu'à identifier les propriétaires bailleurs sans fermiers.

Plus d'un quart des viticulteurs en difficulté veulent arracher

Selon les éléments communiqués par la chambre d’agriculture de Gironde, plus d'un quart des viticulteurs se considérant comme en difficulté souhaitent arrêter leurs activités et procéder à l'arrachage total de leurs vignes. "Ce sont des viticulteurs n'ayant pas de repreneurs ou successeurs, dont l'âge moyen est de 60 ans", précise Philippe Abadie.

Une majorité d'exploitants veulent poursuivre

L'âge est un facteur majeur puisque pour les personnes souhaitant poursuivre, l'âge moyen est plutôt de 50 ans. « La très grande majorité des exploitants souhaite, malgré les difficultés actuelles, poursuivre la viticulture, en procédant pour certains à des arrachages partiels, dans l'objectif de diversifier leurs productions », détaille la chambre d'agriculture. Oliviers et noisetiers sont les plus cités par ceux envisageant de s'engager vers d'autres productions végétales.

Développer des démarches d'oenotourisme et d'agritourisme fait également partie des solutions évoquées par de nombreux viticulteurs ayant répondu à l'enquête, selon la chambre d'agriculture girondine.

Les résultats détaillés de ce recensement seront présentés lors de la prochaine cellule de crise qui réunira l'Etat, la région, le département, les représentants des viticulteurs et les organisations professionnelles.

Accompagner des projets de diversification

De son côté la chambre d'agriculture va s'appuyer sur ce recensement pour contacter les viticulteurs en difficulté afin de leur proposer un accompagnement "à la fois technique, économique et financier". Des premières réunions sont déjà organisées sur la diversification. En début de semaine, celle sur la culture des oliviers à réuni 70 personnes, signale Philippe Abadie. A côté de réunions d'information par produits, seront aussi organisées des réunions transversales sur la façon d'aborder la diversification.

La chambre d'agriculture se sent plus démunie face aux propriétaires bailleurs qui n'ont plus de fermage. "On ne les connaît pas, nous n'avons pas de fichier", souligne Philippe Abadie. "Il y a des formules qui existent", précise-t-il cependant en citant le boisement.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole