Aller au contenu principal

Pressoirs pneumatiques vinicoles : avantage aux membranes latérales ?

Et si troquer un pressoir à membrane centrale contre un autre à membrane latérale permettait de mieux assécher les marcs ? C’est en tout cas le constat d’un vigneron savoyard.

Le domaine Paul Gadenne est équipé d'un pressoir à membrane centrale, qui n'assèche pas suffisamment les jacquères et les roussannes.
Le domaine Paul Gadenne est équipé d'un pressoir à membrane centrale, qui n'assèche pas suffisamment les jacquères et les roussannes.
© Domaine Paul Gadenne

« Quel que soit le millésime, nous avons des problèmes de séchage des marcs sur nos jacquères et nos roussannes, plante Paul Gadenne, du domaine Paul Gadenne à Chignin, en Savoie. À l’issue du pressurage, certaines grappes sont encore très humides, voire pas pressées du tout. » Selon lui, cela proviendrait d’un problème de rebêche ; le marc ne se casserait pas suffisamment.

Ce vigneron, équipé depuis quatre ans d’un pressoir pneumatique avec membrane centrale de 25 hl, a pourtant testé plusieurs types de programmes et effectué diverses modifications. « J’ai notamment ajouté des tubes de jauge à l’intérieur du pressoir pour faire une accroche, détaille-t-il, car le problème est que le marc glisse au fond. » Mais rien n’y a fait.

 

 
Le vigneron savoyard Paul Gadenne a réalisé des tests de pressoirs pneumatiques, en vue d'arriver à mieux sécher ses marcs de blancs. © Domaine Paul Gadenne
Après discussions avec son concessionnaire, il a décidé de réaliser un comparatif. « Sur un même lot de jacquère, nous avons comparé un appareil à membrane latérale de 22 hl et le pressoir de 25 hl à membrane centrale », indique Pierre Chapus, responsable matériels vinicoles chez le concessionnaire Jean Bouvier.

 

Davantage de jus et moins de bourbes

Ils ont vidé 60 caisses de 22 kg chacune à l’intérieur de chaque cage, puis lancé un programme de pressurage identique sur les deux appareils : 1 h 30 à jusqu’à 500 mbars, maintien 5 minutes à 500 mbars, dégonflage et deux tours (rebêches) ; 45 minutes à 700 mbars, maintien 5 minutes, puis dégonflage et deux tours ; 45 minutes à 1 600 mbars, maintien 5 minutes, puis dégonflage et deux tours.

Et ce, pour un résultat flagrant. « Nous n’avons tiré que 9 hl du membrane centrale contre 10 hl sur l’autre, constate Pierre Chapus. Logiquement, le marc du pressoir central était encore trempé, tandis que l’autre était sec. » Le vigneron et son concessionnaire ont également noté une grosse différence au niveau de la turbidité. Le moût issu du pressoir à membrane centrale a nécessité un débourbage de trois jours à 16 °C, et a produit 38 litres de bourbes sur les 9 hl. De son côté, le lot passé dans le pressoir à membrane latérale a été débourbé durant deux jours à 16 °C et n’a généré que 16 litres de bourbes. « Soit 70 % de bourbes en moins en ayant débourbé un jour de moins », insiste Pierre Chapus.

Et si c’était plutôt une question de réglage ?

Néanmoins, pour Yacine Amami, directeur général de la filière France de Della Toffola, constructeur de pressoirs à membrane centrale, le problème proviendrait plutôt d’un cycle non adapté, ou d’un surplus de rebêches au remplissage, qui colmateraient le pressoir. « Nos matériels assèchent plus vite et mieux que ceux à membranes latérales, assure-t-il. C’est leur point fort. On a d’autres problèmes, mais nous avons le meilleur rapport assèchement/temps de pressurage» Il propose à chaque vigneron rencontrant des problèmes de le contacter, afin qu’il leur préconise les réglages adéquats…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole