Aller au contenu principal

A la page
PETIT DICTIONNAIRE ABSURDE ET IMPERTINENT DE LA VIGNE ET DU VIN

120 définitions humoristiques sur le vin

Absurde et impertinent, ce petit dictionnaire l’est sans aucun doute. Mais il manie aussi avec dextérité l’humour et la dérision. Du mot Alcool au mot Zimase, il livre 120 définitions de la vigne et du vin. Sous la plume de Jean-Pierre Gauffre, journaliste, chroniqueur et humoriste, la sémiologie du vin devient un monde tantôt insolent, tantôt drôle auquelle la poésie n’est pas totalement étrangère. Le chai devient ainsi “ un pensionnat pour barriques pleines. C’est dans ce lieu de recueillement, entre silence, pénombre et fraîcheur, qu’on élève le vin pendant 18 mois environ. Durant tout ce temps, on lui apprend à devenir buvable, sous la férule du maître de chai, qui ne badine pas avec la discipline ”. L’auteur mêle à ses définitions des références d'actualité et glisse parfois quelques messages. À propos de l’AOP, il explique que “ certaines sont très connues : pauillac, chambertin, châteauneuf-dupape. D’autres sont si confidentielles que même avec un bon GPS, on n’est jamais fichu de les trouver, ni sur place, ni chez son caviste ”. Ou bien encore, l’usage des copeaux est un “ procédé de dopage du vin bien connu, en cours de légalisation ”. Jean-Pierre Gauffre use également de la dérision et porte un regard quelque peu ironique sur ce qui est considéré comme des emblêmes. Le Bordelais est ainsi “ une obscure région de production viticole de piètre qualité, selon les vignerons de Bourgogne ”. La définition de la Bourgogne s’apparente à celle du Bordelais, écrite du point de vue des vignerons de Bordeaux. Ironique est aussi la définition du gel, “ moyen très rapide de vendanger ”. Une définition que le monde viticole qualifiera sans doute d’humour… noir !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Dans le cadre d'un bail, les aménagements d'agroforesterie s'envisagent de façon variable selon que l'intention de plantation intervient alors que le bail se conclut ou si c'est en cours de bail. © J.-C. Gutner/Archives
Parcelles en fermage et agroforesterie viticole : ne plantez pas à la va-vite !
L’agroforesterie viticole fait partie des solutions agroécologiques ayant le vent en poupe. Les notaires de Jurisvin sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole