Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pera
Optimiser le refroidissement de la vendange

David Roussel, de la société Pera, a réalisé une étude comparative de différents systèmes de refroidissement de la vendange. Des réflexions pour optimiser cette étape sont en cours.

Pera travaille à l’optimisation du refroidissement de la vendange notamment en réfléchissant à un système qui permette de lisser l’apport de frigorie et ainsi diminuer le dimensionnement des groupes de froid.
Pera travaille à l’optimisation du refroidissement de la vendange notamment en réfléchissant à un système qui permette de lisser l’apport de frigorie et ainsi diminuer le dimensionnement des groupes de froid.
© P. Cronenberger

Une étude réalisée par David Roussel, chargé d'affaires chez Pera, compare différents systèmes de refroidissement de la vendange notamment l'utilisation d'un groupe de froid couplé soit à un échangeur tubulaire soit à un système à fluide frigoporteur et l'utilisation de consommable comme la neige carbonique . « Chaque technique présente ses avantages et ses inconvénients. Pour optimiser le refroidissement faisant intervenir un groupe de froid, l'idéal serait de pouvoir s'affranchir du débit d'approvisionnement du quai de réception de la vendange. Les apports peuvent par exemple atteindre quatre-vingt tonnes par heure. Le groupe de froid est généralement dimensionné pour répondre à ces pics d'approvisionnement. L'idée serait de s'affranchir de ce besoin en frigorie instantané en lissant l'apport frigorifique ce qui éviterait d'avoir des groupes de froid surdimensionnés », explique David Roussel. Des recherches à ce sujet sont en cours chez Pera.

A chaque technique ses avantages

Concernant les techniques existantes, David Roussel souligne la flexibilité de l'apport de consommables (neige carbonique) qui s'adapte au débit du quai et inerte en même temps la vendange. « Cette technique est viable sur de petits volumes sinon son coût d'exploitation devient très élevé », estime-t-il. Autre technique : les échangeurs tubulaires. « Le rendement énergétique de ces systèmes éprouvés est intéressant mais ils ont l'inconvénient de triturer la vendange ». Enfin, le système à fluide frigoporteur (gulfstream) permet, grâce au dispositif d'égouttage des jus, d'économiser jusqu'à 30% de frigories. « Son coût d'acquisition est important ce qui nécessite de l'intégrer dans un système de vinification global, pour blancs, rosés, rouges, en chaud et en froid ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole