Aller au contenu principal

Opalor, une nouvelle variété résistante au catalogue

Un arrêté publié mi-mai autorise l’inscription d’une variété résistante blanche, l’opalor, au Catalogue officiel. Sa multiplication peut donc démarrer.

L'opalor est une variété résistante blanche obtenue par l'Inrae dans le cadre du programme ResDur 2.
L'opalor est une variété résistante blanche obtenue par l'Inrae dans le cadre du programme ResDur 2.
© G. Arnold/INRAe

Et de neuf ! L’arrêté autorisant l’inscription de l’opalor au Catalogue officiel des espèces et variétés de plantes cultivées en France est sorti le 17 mai. Cela fait donc une cinquième variété résistante issue du programme ResDur2 autorisée en moins de six mois ; la neuvième variété résistante ResDur au total. Si les pépinières peuvent produire ces plants dès à présent, il faudra néanmoins attendre son classement, comme celui des coliris, lilaro, sirano et selenor, au second semestre 2022 pour pouvoir en planter.

Cette variété blanche obtenue par l’Inrae dispose de deux gènes de résistance au mildiou (Rpv1 et Rpv10) et de trois à l’oïdium (Run1, Ren3 et Ren9). Elle possède par ailleurs une résistance partielle au black-rot et une très bonne tolérance au botrytis. Selon l’Inrae de Colmar, l’opalor a un port assez érigé, de grandes grappes, peu compactes, avec des baies de taille moyenne. Elle a une maturité deuxième époque, ainsi qu’une productivité assez élevée mais inférieure à celle du sauvignon blanc ou du pinot blanc. L’institut met en avant une « aptitude à l’élaboration de vins blancs bouquetés avec des arômes de fruits, bien équilibrés ». En effet, à maturité, la richesse en sucres semble équivalente à celle du pinot blanc et dépasse légèrement celle du sauvignon blanc ; l’acidité des baies est quant à elle assez élevée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Georges Paire a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la gauche afin de contrebalancer le poids de sa prétailleuse située sur un mât à l'avant droite.
[Astuce] « J’ai créé une masse déportée sur la gauche du tracteur pour faire un contrepoids à la prétailleuse avant droite »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais dans la Loire, a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la…
L'Agile d'Alpego propose un recentrage automatique, qui permet de travailler au plus près du rang.
[VIDEO] - Les fraises interceps pour mulcher et désherber les vignes
Travaillant au pied du rang, les fraises interceps font leur retour et suscitent la curiosité des viticulteurs.
Le tressage de la vigne est une opération longue et minutieuse, consistant à entremêler les tiges entre elles afin d'éviter tout rognage.
Le non-rognage de la vigne, qualitatif mais chronophage
Les vignerons qui viennent au tressage ou à l’enroulement de la vigne le font pour diverses raisons. Respect du végétal, qualité…
Vigne touchée par la grêle dans le Médoc
Orages dans le Sud-Ouest : les vignes du Médoc meurtries par la grêle
Après la vague de chaleur, de violents orages ont touché le Sud-Ouest de la France, et en particulier la Gironde, de Bordeaux à…
Canicule 2022 : les bons réflexes à adopter pour les travaux dans les vignes
A la veille de l’arrivée officielle de l’été, le thermomètre s’affole et la vague de chaleur s’étend sur le territoire. Cette…
Avec l’enjambeur GSE, Grégoire renforce sa gamme pour vignes étroites
C’est en Champagne que Grégoire a annoncé la sortie du GSE, son nouveau tracteur enjambeur double rang destiné aux vignes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole