Aller au contenu principal

Millésime 2022 : dépasser le rendement butoir sera possible pour certaines AOC

Le comité national AOC vins, boissons alcoolisées et boissons spiritueuses de l’Inao, qui s’est tenu le 8 septembre, a défini un cadre pour le dépassement des rendements butoir demandé par certaines appellations, au vu de leurs bonnes perspectives de récoltes.  

Chablis fait partie des appellations qui souhaitent profiter d'un millésime favorable pour reconstituer leurs stocks.
© C.Gerbod

Quand on tient un millésime avec du volume, autant en profiter pour reconstituer les stocks et pouvoir lisser les volumes commercialisés. C’est ce à quoi aspirent certaines appellations, confiantes sur la qualité et quantité de leur récolte 2022, après avoir connu des années de production amoindrie par les aléas climatiques. Ainsi le vignoble champenois et quatre ODG bourguignonnes ont demandé à pouvoir dépasser le rendement butoir prévu par leur cahier des charges.

Face à la pression toujours plus forte du changement climatique sur le vignoble, l’Inao lâche du lest. Son comité AOC vins, boissons alcoolisées et boissons spiritueuses, réuni le 8 septembre, s’est mis d’accord sur les critères et principes qui encadreront les dérogations souhaitées.

Ce cadre ne concerne que le millésime 2022, souligne Caroline Blot, responsable du pôle vins, cidres et boissons spiritueuses de l’Inao.

Un certain nombre de conditions seront requises pour être autorisé à dépasser le rendement butoir :

  • la diminution du rendement constaté de l'appellation en 2021 par rapport à la moyenne des cinq millésimes antérieurs devra être au minimum de 20 %.
  • la diminution du stock constitué en application de la mesure de régulation du marché ou du VCI  (et induite par la baisse de rendement) devra être d'au moins 35 %
  • le maintien de la qualité. « Les contrôles seront renforcés pour ceux qui demandent une dérogation au rendement butoir », précise Caroline Ly, directrice par intérim de l’Inao.
  • le dépassement sera affecté aux dispositifs de mise en réserve (VCI ou réserve interprofessionnelle).

La hausse exceptionnelle du rendement butoir ne pourra excéder 7 % ou 5 hl du rendement butoir prévu dans le cahier des charges.

« Ce cadre est à finaliser sur le plan juridique », précise l'Inao. Un décret est aussi nécessaire. Dès que le texte officiel sera publié, les appellations rentrant dans le cadre de ces conditions pourront faire leur demande. 

Les dérogations seront accordées par le prochain comité national fixé au 30 novembre. La liste des appellations pouvant bénéficier de cette hausse exceptionnelle de leur rendement butoir sera publiée par arrêté. 

« On va être content de mettre du vin dans la cave car les stocks sont bas », se réjouissait Thiébault Huber, président de la Confédération des associations et des vignerons de Bourgogne (CAVB), auprès de l’AFP, tout début septembre. Mais il est probable que peu d'autres vignobles seront au final concernés entre gel, grêle et sécheresse et critères d'accès au dispositif.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Preview image for the video "Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu".
Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu
Kubota a dévoilé au Sima ses nouvelles gammes de tracteurs spécialisés.
Broyeur, épandeur, pulvérisateur... Guillaume Guiroux est équipé pour réaliser quasiment tous les travaux de la vigne au quad.
« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »
Dans le Var, Guillaume Guiroux s’est lancé dans la viticulture sans tracteur, un choix économique et agronomique. Aujourd’hui…
John Deere lance une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés haut de gamme.
John Deere - Des tracteurs spécialisés jusqu'à 136 chevaux
John Deere présente une gamme de tracteurs pour vignes larges made in Mexique.
Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole