Aller au contenu principal
Font Size

Expérimentation
L’élevage sans SO2 sur rouge apporte du fruité

Selon des essais comparatifs d’élevage en cuve de vin rouge, réalisés à la cave de Tuchan en partenariat avec l’ICV, un élevage sans SO2 permet d’obtenir des vins plus ronds et plus fruités.

Selon des essais comparatifs menés par l’ICV, un vin rouge élevé sans SO2 présente des arômes plus fruités et un meilleur équilibre qu’un vin élevé avec SO2.
Selon des essais comparatifs menés par l’ICV, un vin rouge élevé sans SO2 présente des arômes plus fruités et un meilleur équilibre qu’un vin élevé avec SO2.
© P. Cronenberger

« Sur les trois modalités testées lors de nos essais, le vin élevé sans SO2 est apparu clairement plus qualitatif en comparaison des deux autres. Il présente des notes aromatiques plus fruitées et de la rondeur en bouche », affirme Daniel Granès, directeur scientifique de l'ICV. Les vins ont été élevés en cuve pendant six mois, juste après fermentation malolactique, avec un apport d'oxygène par micro oxygénation de 1,5 à 2 mL/L/mois. Une modalité a été sulfitée en fin de malo, l'autre a été lysozymée pour inhiber les bactéries lactiques et permettre un élevage en absence totale de SO2. La dernière modalité, également non sulfitée, a été élevée en présence de douelles.

Faire l'essai sans lysozyme

« Le vin élevé sans SO2 répond mieux et plus vite à l'apport d'oxygène. Il faut toutefois pouvoir valoriser le produit car l'ajout de lysozyme coûte cher. Il a fallu réaliser deux apports de 20g/hL et cela n'a pas suffit pour enrayer totalement les populations de bactéries lactiques », précise Daniel Granès. A souligner cependant que le lysozyme n'est pas prévu pour se substituer au SO2 mais pour en diminuer les doses d'emploi. Le vin élevé sans SO2 avec des douelle a, quant à lui, développé un caractère trop boisé et asséchant. « Il faut reprendre les essais en adaptant les doses et le rythme d'apport d'oxygène sur la modalité avec douelles. Et pour celles sans SO2, peut-être faut-il essayer de faire l'essai en se passant de lysozyme ? ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole