Aller au contenu principal

Evolution des pratiques
L’AOP face au changement climatique

Le changement climatique questionne la capacité des AOP à faire évoluer leur cahier des charges pour maintenir un produit identifiable par leurs consommateurs. Pour Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint de l’Inra, elles devront s’adapter.

Pour Christian Huyghe, directeur 
scientifique adjoint de l’Inra, les cahiers des charges des AOP devront faire preuve de souplesse pour s’adapter au changement climatique.
Pour Christian Huyghe, directeur
scientifique adjoint de l’Inra, les cahiers des charges des AOP devront faire preuve de souplesse pour s’adapter au changement climatique.
© B. Velut

“D’un côté, nous avons un climat qui change, ce qui nous oblige à modifier nos pratiques viticoles. De l’autre, un système de cahiers des charges assez serré, peu enclin à évoluer. C’est un paradoxe : innover pour ne pas bouger ! ”, a lancé Christian Huyghe lors du colloque Vinosciences, organisé dernièrement à Beaune. Et de citer en exemple le Languedoc lors des dernières années chaudes : “ Ceux qui ont refusé la désalcoolisation ont produit des vins qui ne correspondaient plus à ce qu’on attendait d’eux ”, estime-t-il. Néanmoins, le changement climatique ne devrait pas suffisamment se faire sentir dans les dix années à venir pour nécessiter une modification radicale des cahiers des charges. “ On devrait voir tout au plus s’accentuer les écarts d’une année à l’autre. Ces écarts devront être atténués, essentiellement par des pratiques œnologiques. ”

 

 

 

 

Et à plus long terme ?

C’est la souplesse des AOP qui sera alors éprouvée : “ Elles devront adapter leur cahier des charges ”, selon Christian Huyghe. “ Irriguer, désalcooliser, voire même changer de cépage, c’est envisageable, poursuit-il. Déplacer l’aire d’appellation sur des coteaux exposés plus au nord, beaucoup plus difficile : les enjeux fonciers sont trop importants. ” De gros débats sont donc à prévoir, et à anticiper.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
transport vendange Réussir Vigne
Moindre vendange 2021 en Italie et en Espagne
Si la récolte française s’annonce particulièrement maigre cette année, c’est aussi le cas chez nos principaux voisins et…
Flavescence dorée : aspirer les cicadelles des vignes plutôt que de traiter
Flavescence dorée : aspirer les cicadelles des vignes plutôt que de traiter
Les partenaires du projet Vacuum bug essaient de voir s’il est possible d’aspirer les cicadelles vectrices de la flavescence…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole