Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La réforme de l’agrément des AOC continue de faire des vagues

FANTASME OU RÉALITÉ ? La réforme de l’agrément des AOC n’en finit pas de provoquer des remous. L’UFC Que choisir a jeté un pavé dans la mare, soutenue par Sève. Tandis que le les VIF crient au “ génocide des vignerons ”.

ALAIN BAZOT, PRÉSIDENT DE L’UFC-QUE CHOISIR. “ Inflation des surfaces et des volumes, disparition de la typicité, moindre qualité, apparition d’une catégorie de vin étrangère à l’AOC car marketée, avec des prix parfois inférieurs à ceux d’un vin de pays: tous ces dévoiements ont contribué à décrédibiliser l’AOC. ”
ALAIN BAZOT, PRÉSIDENT DE L’UFC-QUE CHOISIR. “ Inflation des surfaces et des volumes, disparition de la typicité, moindre qualité, apparition d’une catégorie de vin étrangère à l’AOC car marketée, avec des prix parfois inférieurs à ceux d’un vin de pays: tous ces dévoiements ont contribué à décrédibiliser l’AOC. ”
© DR
A l’échelle de la planète viticole, on peut dire que l’UFC Que choisir a provoqué un séisme en déclarant, au terme d’une étude réalisée auprès de 75 professionnels de la filière, restés anonymes il est vrai, qu’un tiers des vins d’appellation devait être éliminé. À tel point que certains opérateurs ont du monter au créneau auprès de leurs acheteurs, britanniques notamment, pour tenter d’éteindre l’incendie. Avec cette entrée en fanfare des consommateurs dans le débat autour de la réforme de l’agrément, faite au nom du vin “ en tant qu’élément de culture et du patrimoine ”, ces derniers ont formulé des propositions pour que cette réforme ne soit pas “ en trompe-l’œil ”. Selon Alain Bazot, prési- dent de l’UFC-Que choisir, “ Il n’est pas sûr que la réforme envisagée soit la bonne d’autant plus que certains professionnels émettent des doute quant à sa pertinence. ” Afin de redonner tout leur lustre d’antan aux vins AOC et de refaire de ce signe de qualité qu’est l’AOC une marque de confiance pour le consommateur, l’UFC demande que l’Inao trace une “ ligne de démarcation ” entre ce qui relève purement de l’AOC et les produits marketing obéissants simplement à une logique commerciale et n’hésite pas à déclasser les productions non conformes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Déléguer la gestion de son parc à barriques
Pour alléger les contraintes de temps, d’argent, et d’organisation d’un parc à barriques, la société H&A lui applique le…
Vignette
Mystère et bulles de champagne
La matinée technique des œnologues de Champagne avait lieu en parallèle du salon Viteff, le 18 octobre dernier. L’occasion de…
Vignette
Les vins nature bousculent les codes de la communication
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
FDSEA et JA de la Manche démontrent le non fondement technique des ZNT de 150 m
Portail réussir
La ferme expérimentale de la Blanche Maison à Pont-Hébert dans la Manche a servi de cadre à une démonstration de pulvérisation de…
Vignette
L'opération Blaye au comptoir de retour à Paris
La 24e édition de l’opération Blaye au comptoir revient à Paris mercredi 6 et jeudi 7 novembre 2019. Une vingtaine de…
Vignette
Petite restauration et dégustations de vin : quelques règles à connaître
Proposer des mets pour accompagner la dégustation des vins de l’exploitation est une piste pour conquérir des clients. Lorsqu’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole