Aller au contenu principal

En Languedoc, les IGP de département passent à l’offensive

En souffrance, les IGP de département du Languedoc ne se laissent pas abattre. 2014 voit le lancement de leur plan de promotion et de réorganisation de l’offre.

L’objectif des IGP de zone du Languedoc 
est de faire découvrirses cépages autochtones.
L’objectif des IGP de zone du Languedoc
est de faire découvrirses cépages autochtones.
© P. Cronenberger

Au pays où l’IGP d’Oc est roi, pas facile d’asseoir ses différences. Les volumes des IGP des départements du Gard, de l’Aude et de l’Hérault résistent difficilement et font face à des baisses de volume. Pour redresser la barre, la stratégie de promotion est claire : valoriser les IGP de zones et bâtir une offre de volume sur les génériques. Pour les premiers, les IGP de zone, le coup d’envoi vient d’être lancé avec l’organisation, début mai, d’une journée de dégustation à Paris. Objectif : faire découvrir les cépages autochtones de ces vins d’assemblage, avec un mot d’ordre “ liberté, créativité et authenticité ”. “ Les vins ont été répartis en trois groupes : vin et patrimoine, vin et tourisme et homme et territoire ; selon l’identité forte qui fait leur nom. Cela permet d’aider à mieux comprendre cette offre riche ”, explique René Moréno, président de la Fédération régionale des IGP de département.


Construire l’offre volumique


Pour les trois IGP génériques, il reste encore à bâtir. Une étude réalisée par un cabinet indépendant a permis de définir quatre scénarios d’évolution. Deux sont étudiés de près par la Fédération des IGP du Languedoc. La première vise à réunir sous un même nom les trois IGP, soit un volume annuel oscillant entre 1,3 et 1,5 millions d’hl. “ L’objectif est de proposer des vins d’assemblage avec des cépages autochtones ; pas d’attaquer le marché du cépage ”, insiste longuement René Moréno. Seul petit hic : difficile de trouver un nom pour cet IGP, celui de Languedoc-Roussillon évoqué avec insistance pourrait créer une confusion avec l’AOP languedoc. La seconde hypothèse préconise une intégration à l’IGP méditerranée. “ C’est une idée séduisante ”, commente René Moréno. Mais, ce rapprochement risque de prendre du temps…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
L'agrivoltaïsme dynamique consiste à laisser passer le soleil dès lors que la culture en a besoin, et faire de l'ombre tout en produisant de l'électricité lorsque les besoins de la culture sont satisfaits. © Sun'R
L'agrivoltaïsme se développe avec la viticulture comme priorité

L’agrivoltaïsme a le vent en poupe. L’entreprise Sun’Agri a annoncé fin mars avoir noué un partenariat avec Engie Green,…

20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole