Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Covid-19] Un vigneron élabore du gel hydroalcoolique à partir de ses eaux-de-vie

Face à la pénurie de gel hydroalcoolique utilisé pour limiter l'expansion du coronavirus, Mark Karazs, propriétaire du domaine Rock stream Vineyards, aux États-Unis, a mis au point une recette à base d’eaux-de-vie de vin et de marc de raisin.

Mark Karazs, du domaine Rock stream Vineyards, aux États-Unis, a confié sa recette de gel hydroalcoolique dans une intevriew donnée à nos confrères de CBS
© WETM 18 news

Mark Karazs est un citoyen de l’état de New-York, aux États-Unis. Il possède un doctorat en chimie, obtenu il ya quelques années à l’Académie militaire de West Point. Il est par ailleurs propriétaire depuis 2005 du domaine Rock Stream Vineyards. Face aux ruptures de stock de gel hydroalcoolique que connaissent les États-Unis, comme bon nombre de pays atteints par le coronavirus, le chimiste a eu l’idée d’utiliser ses eaux-de-vie de vin et de marc de raisin pour produire sa propre solution aseptisante. « C’est assez simple » déclare-t-il dans une interview donnée à nos confrères de CBS. Mark Karazs utilise de l’eau-de-vie à 90% vol. d’éthanol, qu’il dilue avec de l’huile d’aloe vera et « un peu d’huile essentielle d’arbre à thé » de sorte à ramener le TAV à 65 % vol. Les gels sont vendus au caveau à 5$ la bouteille de 60 ml et 12 $ la bouteille de 240 ml. De quoi inspirer les producteurs d'eaux-de-vie du vieux continent !

Pour consulter l'interview de Mark Karazs, rendez-vous sur la chaîne Youtube de nos confrères américains en cliquant ici ( interview en anglais).

 

Lire aussi [Coronavirus] Dois-je fermer mon caveau de dégustation ?

 

Pernod Ricard met à disposition ses stocks d’alcool pur

Dans un communiqué en date du 18 mars, la société Ricard, appartenant au groupe Pernod Ricard a déclaré mettre à disposition du laboratoire Cooper 70 000 litres d’alcool pur afin d’endiguer la pénurie de gel hydroalcoolique. Ceci correspond à 1,8 millions de flacons de 50ml. « Le laboratoire Cooper s’engage de son côté à reverser l’équivalent du don à des associations en lien avec le secteur de la santé », a indiqué le groupe Pernod Ricard. De son côté, Sébastien Lucot, DG du laboratoire Cooper s’est félicité de ce partenariat qui tombe à point nommé. « Nos capacités de production ont déjà été multipliées par cinq en un mois, la demande des pharmaciens et des consommateurs étant une priorité pour nous », a-t-il rapporté.

Soutenir les concitoyens et les autorités locales

D’autres initiatives de ce type sont en cours au niveau du groupe Pernod Ricard. En Suède, la distillerie Absolut Vodka s’est aussi engagée à faire un don d’alcool, tandis que les sites de production américains, espagnols et irlandais appartenant au groupe vont entamer la production de gel hydroalcoolique dans les prochains jours. « En partageant nos ressources et en mettant à dispositions nos outils de production ou nos stocks d’alcool partout ou cela sera possible, nous voulons soutenir nos concitoyens et les autorités locales dans ce contexte exceptionnel », a indiqué Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[Coronavirus] Quelles sont les mesures de confinement à respecter dans le monde viticole ?
Le Président de la République a appelé tous les Français à rester confinés chez eux pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Pour…
[Coronavirus] Dois-je fermer mon caveau de dégustation ?
(Mis à jour le 17 mars) La posture a adopter sur le caveau de vente est floue. L'administration estime qu'il peut être ouvert,…
Pour Hubert Gerber, viticulteur en Alsace, les avantages de la viticulture de conservation des sols sont nombreux. © X. Delbecque
Retour sur 10 ans de non-labour
Dans le Bas-Rhin, Hubert Gerber conduit ses vignes en semis direct et en non-labour. C’est pour lui moins de travail et la…
[Covid-19] Le Gouvernement dévoile 4 mesures pour soutenir les entreprises exportatrices
Pour faire face au ralentissement de l’économie lié à la pandémie de coronavirus, le gouvernement a mis en place un plan d’…
gestion d'une exploitation
[ Covid-19 ] Quelles mesures de soutien activer pour son entreprise viti-vinicole ?
Le gouvernement a mis en place des mesures d’urgence, dont certaines vont s’appliquer pendant plusieurs mois. Le point sur ces…
[Covid-19] Un vigneron élabore du gel hydroalcoolique à partir de ses eaux-de-vie
Face à la pénurie de gel hydroalcoolique utilisé pour limiter l'expansion du coronavirus, Mark Karazs, propriétaire du domaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole