Aller au contenu principal

beaujolais
[ Covid-19] Le domaine Marcel Lapierre veut alerter sur le drame qui guette la restauration

Mathieu et Camille Lapierre, du domaine Marcel Lapierre, soutiennent le collectif Sauvons nos restos lyonnais qui collecte des fonds pour aider les établissements de la capitale rhodanienne à traverser la crise de la covid-19.  © Giesbert Mandin
Mathieu et Camille Lapierre, du domaine Marcel Lapierre, soutiennent le collectif Sauvons nos restos lyonnais qui collecte des fonds pour aider les établissements de la capitale rhodanienne à traverser la crise de la covid-19.
© Giesbert Mandin

« Les vins du Beaujolais ont été créés par et pour les Lyonnais », rappelle Mathieu Lapierre, vigneron au domaine Marcel Lapierre. Face à la détresse de nombreux restaurateurs, « qui sont venus nous rendre visite dans le vignoble pendant les fermetures administratives », le vigneron et sa sœur Camille Lapierre ont décidé d’agir. Le domaine a ainsi fait don de 120 bouteilles de Morgon, en plus d’un soutien financier, au collectif Sauvons nos restos Lyonnais. Il a été créé début novembre à l’initiative de chefs d’entreprise qui exercent dans des secteurs variés, de la communication à l’expertise comptable.

Tous concernés par l’état dans lequel se trouve la restauration

« Vignerons, maraîchers, éleveurs, on est tous concernés par l’état dans lequel se trouve aujourd’hui la restauration, qui est la vitrine de nos produits », insiste Mathieu Lapierre. Il espère que l’image du domaine donnera un peu plus de poids au collectif qui entend attirer les politiques sur le danger qui guette le secteur de l’hôtellerie-restauration. Il se veut aussi être le relais du collectif au sein du vignoble. Interviewé par le magazine LSA, le cabinet d’étude Gira conseils estime que les pertes pour le secteur de la restauration commerciale et hôtelière avoisinent les 30 milliards d’euros, soit plus de 50 % du chiffre d’affaires de 2019. « Au-delà du chômage que les confinements entraînent directement dans ce secteur, c’est une partie importante de notre patrimoine qui est directement menacé », conclut Mathieu Lapierre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
Massey Ferguson - Cabine plancher plat et jusqu'à 120 ch sur les MF 3
Massey Ferguson a dévoilé sa nouvelle gamme de tracteurs spécialisés, les MF 3, culminant désormais à 120 ch.
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
Forge Boisnier - L'Emisol XL, le porte-outils bodybuildé toutes options
Connu pour ses porte-outils interceps Emisol, Forge Boisnier en lance une version bodybuildée. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole