Aller au contenu principal

AOP languedoc : plus de cépages et moins d’herbicides

Le nouveau cahier des charges de l’AOP languedoc, validé en juin 2022, intègre une douzaine de nouveaux cépages et bannit le désherbage chimique de l’interrang.

Lors d'un conférence de presse parisienne le 22 novembre 2022, Jean-Benoît Cavalier, président du syndicat AOP languedoc (à droite) a fait le point sur les nouvelles mesures agro-environnementales intégrées dans le cahier des charges en juin 2022.
Lors d'un conférence de presse parisienne le 22 novembre 2022, Jean-Benoît Cavalier, président du syndicat AOP languedoc (à droite) a fait le point sur les nouvelles mesures agro-environnementales intégrées dans le cahier des charges en juin 2022.
© C. de Nadaillac
Elle n’a que 15 ans. Et pourtant, l’AOP languedoc ne perd pas de temps. En juin 2022, son nouveau cahier des charges est entré en vigueur. Il autorise la plantation d’une douzaine de nouveaux cépages, tant rouges que blancs. Et ce, dans un double objectif. Le premier est de faciliter l’adaptation au changement climatique. L’assyrtiko, le nero d’avola (ou calabrese), ou encore le montepulciano pourront donc être plantés dans l’appellation afin de lutter contre la chaleur.

Mais cette démarche vise aussi à la conservation de cépages patrimoniaux et notamment ceux qui résistent bien à la sécheresse comme le piquepoul noir, l’œillade noir, le rivairenc, l’aubin. « Le fait de les intégrer au cahier des charges permet de commercialiser le vin derrière », rappelle Jean-Benoît Cavalier, président du syndicat AOP languedoc. Aucune variété résistante n’a à ce jour été intégrée. « Mais nous nous suivons avec intérêt deux ou trois variétés Bouquet de Pech Rouge, poursuit le président. Peut-être qu’à l’avenir nous en intégrerons certaines. »

Fin des herbicides dans les interrangs et les tournières

Parallèlement à cela, l’appellation a banni le désherbage chimique des tournières et des interrangs. « À long terme, il est évident que l’objectif est d’arriver à du zéro herbicide, argue le président. Mais il faut prendre le temps nécessaire avant d’y arriver. » Il souligne que l’ajout de cette mesure au cahier des charges signifie que des contrôles seront réalisés. « C’est tout sauf du green washing », soutient-il.

Le paillage en plastique a lui aussi été interdit. Cet ajout de mesures agro-environnementales s’est fait en partenariat avec l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, qui soutient cette évolution via une subvention de 90 000 euros. « La majeure partie des produits retrouvés dans les eaux souterraines sont des herbicides, indique Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau. Nous finançons donc des expérimentations qui visent à les supprimer, aidons l’achat d’interceps, et soutenons tout ce qui va dans le sens d’une baisse des contaminations. »

 

voir plus loin

Une situation économique saine

L’AOP se porte bien, tirée par le rosé et par l’export, ce dernier circuit de distribution représentant 45 % des ventes de l’appellation en volume. En 9 ans, le rosé a pour sa part a progressé de 125 % en volume à l’export. La couleur représente la moitié des ventes de languedoc à l’export, soit 11,5 millions de cols. « Aujourd’hui, on a plutôt une baisse des stocks, analyse le président de l’AOP. Or nous visons 10 à 20 % de stocks afin d’absorber les aléas tant de marché que climatiques. »

Les plus lus

Gérard Genty a transmis une partie de son domaine à Anaïs Pertuizet.
Transmission : « J’ai restructuré une partie de mes parcelles viticoles »

Gérard Genty, ex-viticulteur à Lantignié, dans le Rhône, a opté pour un mélange de solutions lors de sa retraite. Une partie…

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Henri Serral, viticulteur dans l'Aude, réclame notamment un accès à l'eau.
Manifestations agricoles : « La situation est très critique, nous sommes en train de perdre le vignoble »

Henri Serral, viticulteur à Portel-des-Corbières, dans l’Aude, va aller manifester demain. Voici les trois mesures qu’il…

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole