Aller au contenu principal

Agir sur le sol pour relever le défi du changement climatique

Remonter les taux de matière organique des sols apparaît comme un levier majeur pour relever les enjeux liés au réchauffement climatique.

Le vigneron Yves d'Amécourt subit de plein fouet les conséquences du changement climatique, avec un rendement moyen de 35 hl/ha sur la dernière décennie.
© I. Montigaud

Une nouvelle fois, l’année 2022 a été marquée par des aléas climatiques majeurs (gel, sécheresse, coups de chaleur ) avec un impact majeur sur la récolte. C’est le constat que fait Yves d’Amécourt, vigneron en Gironde dans l’Entre-deux-Mers depuis près de 30 ans en appellation Bordeaux sur une propriété de 110 hectares de vigne, « sur la dernière décennie, mon rendement moyen est de seulement 35 hl/ha » regrette-t-il.

"Je privilégie les circuits courts pour mes approvisionnements"

Engagé dans des démarches environnementales, Yves d’Amécourt a d’ores et déjà fait des choix pour réduire son impact carbone et agir sur les conséquences du changement climatique : « la quasi-totalité des mes bouteilles sont légères et je privilégie les circuits courts pour tous mes approvisionnements. Mes parcelles sont conduites avec des vignes hautes et larges pour réduire le nombre de passages. J’ai fait évoluer mon encépagement vers plus de cabernet sauvignon car il est moins sensible au gel et avec les évolutions climatiques, sa maturité tardive n’est plus un problème » explique-t-il.

Mais pour que son activité de vigneron soit à la fois rentable et respectueuse de l’environnement, ce vigneron a bien compris que cela ne suffit plus. A la fin des vendanges, il a réuni sur son exploitation des acteurs de la filière (IFV, CIVB, Laboratoires Dubernet, BASF France …) pour échanger sur les avancées les plus prometteuses pour relever le défi des enjeux climatiques.

Augmenter les taux de matière organique

Si l’introduction progressive de cépages adaptés au changement climatique ou encore l’adoption d’itinéraires techniques moins gourmands en eau sont d’ores et déjà à l’ordre du jour, tous les acteurs de la filière s’accordent sur la nécessité d’agir sur le sol.

« Le sol, c’est 40 % du vivant sur terre, rappelle Mathieu Dubernet, président des laboratoires éponymes. Le capital d’un domaine viticole se situe dans les 40 premiers centimètres du sol. Or, les taux de matière organique sont très faibles, de l’ordre de 1,4 % et insuffisants pour un bon fonctionnement des sols et des plantes ». Selon cet expert, augmenter de 1 % la matière organique d’un sol permet d’augmenter de 15 à 20 % sa réserve utile. Une belle promesse dans ces périodes où les sécheresses et canicules se succèdent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
Entre nouvelles tendances de consommation et potentiel à l'export, la commercialisation du vin français mérite de fortes évolutions.
La France produit-elle trop de vin ?
Face à l’accumulation des difficultés, le vignoble a besoin de mesures urgentes mais aussi d’une vision à plus long terme. Cet…
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Preview image for the video "Farmtrac - Une gamme de tracteurs vignes et vergers".
VIDÉO Farmtrac - Une gamme de tracteurs vignes et vergers
Le constructeur indien Farmtrac débarque sur le marché des tracteurs spécialisés avec le FT6075EN.
Autonome en énergie, la lampe Wine-Protect émet un rayonnement infrarouge qui protège la vigne de tous types de gels.
Wine Protect – Une lampe autonome en énergie pour lutter contre le gel de la vigne
La start-up Wine Protect propose une lampe chauffante à leds infrarouge à installer dans les vignes pour contrer le gel.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole