Aller au contenu principal

Agir sur le sol pour relever le défi du changement climatique

Remonter les taux de matière organique des sols apparaît comme un levier majeur pour relever les enjeux liés au réchauffement climatique.

Le vigneron Yves d'Amécourt subit de plein fouet les conséquences du changement climatique, avec un rendement moyen de 35 hl/ha sur la dernière décennie.
© I. Montigaud

Une nouvelle fois, l’année 2022 a été marquée par des aléas climatiques majeurs (gel, sécheresse, coups de chaleur ) avec un impact majeur sur la récolte. C’est le constat que fait Yves d’Amécourt, vigneron en Gironde dans l’Entre-deux-Mers depuis près de 30 ans en appellation Bordeaux sur une propriété de 110 hectares de vigne, « sur la dernière décennie, mon rendement moyen est de seulement 35 hl/ha » regrette-t-il.

"Je privilégie les circuits courts pour mes approvisionnements"

Engagé dans des démarches environnementales, Yves d’Amécourt a d’ores et déjà fait des choix pour réduire son impact carbone et agir sur les conséquences du changement climatique : « la quasi-totalité des mes bouteilles sont légères et je privilégie les circuits courts pour tous mes approvisionnements. Mes parcelles sont conduites avec des vignes hautes et larges pour réduire le nombre de passages. J’ai fait évoluer mon encépagement vers plus de cabernet sauvignon car il est moins sensible au gel et avec les évolutions climatiques, sa maturité tardive n’est plus un problème » explique-t-il.

Mais pour que son activité de vigneron soit à la fois rentable et respectueuse de l’environnement, ce vigneron a bien compris que cela ne suffit plus. A la fin des vendanges, il a réuni sur son exploitation des acteurs de la filière (IFV, CIVB, Laboratoires Dubernet, BASF France …) pour échanger sur les avancées les plus prometteuses pour relever le défi des enjeux climatiques.

Augmenter les taux de matière organique

Si l’introduction progressive de cépages adaptés au changement climatique ou encore l’adoption d’itinéraires techniques moins gourmands en eau sont d’ores et déjà à l’ordre du jour, tous les acteurs de la filière s’accordent sur la nécessité d’agir sur le sol.

« Le sol, c’est 40 % du vivant sur terre, rappelle Mathieu Dubernet, président des laboratoires éponymes. Le capital d’un domaine viticole se situe dans les 40 premiers centimètres du sol. Or, les taux de matière organique sont très faibles, de l’ordre de 1,4 % et insuffisants pour un bon fonctionnement des sols et des plantes ». Selon cet expert, augmenter de 1 % la matière organique d’un sol permet d’augmenter de 15 à 20 % sa réserve utile. Une belle promesse dans ces périodes où les sécheresses et canicules se succèdent.

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Le Dyna-Drive est un outil de travail du sol auto-animé réalisant un mulchage en superficie.
« Le Bomford Dyna-Drive est un outil interrang entre le rolofaca et le rotavator »

Jérôme O’Kelly utilise depuis quatre ans un outil de travail du sol auto-animé.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole