Aller au contenu principal

[VIDEO] Start-up : le logiciel Ekylibre veut cultiver la rentabilité des exploitations

Ekylibre est un outil de gestion tout en un. Pour regrouper tous les logiciels de l’exploitation en une solution, les fermes Larrère (Landes) se sont ainsi tournés vers cette start-up bordelaise. Les agriculteurs connaissent ainsi en temps réel leur coût de revient. Le tout en croisant des données agronomiques, techniques et comptables.

« Nous sommes partis d’un constat simple sur les exploitations agricoles : les données à gérer et les obligations administratives sont très importantes. Ekylibre est donc né de la volonté de simplifier le travail des agriculteurs », explique David Joulin, fondateur de la start-up.

Aux fermes Larrère, le prix de revient est connu instantanément. Notre marge brute est maîtrisée. Ce n’est pas la surprise en fin d’exercice », insiste Antoine Grizou, responsable système d’information.  Toutes les données présentes sur l’exploitation sont centralisées dans une unique solution. Ekylibre concentre toutes les informations nécessaires au gestionnaire d’une exploitation agricole. Les éléments de comptabilité, de gestion des stocks ainsi que les données de traçabilité sont regroupés dans Ekylibre. Les enregistrements sont, eux, individualisés : parcelle travaillée, machines ou intrants utilisés. Les informations sont saisies au fur et à mesure des interventions. « C’est un gage de précision de nos indicateurs » précise Antoine Grizou. Les données techniques et agronomiques sont, par exemple, croisées avec les factures d’achat et de vente. L’agriculteur peut ainsi connaitre, par hectare, ses charges mécaniques, d’intrants ou de main d’œuvre.

Historiquement, quatre logiciels cohabitaient au sein des Fermes Larrère. Le premier était utilisé pour la comptabilité, un second facilitait la gestion parcellaire, un troisième était dédié au parc matériel. Enfin, des tableurs Excel permettaient de croiser tous ces chiffres. Si Ekylibre propose ses propres solutions, la start-up peut aussi agréger les données de logiciels proposés par d’autres éditeurs. « Nous ne sommes bien plus qu’un agrégateur. Nous proposons une solution à la carte qui s’adapte à la taille et au besoin des agriculteurs », résume David Joulin.

Les plus lus

Une réserve d’eau individuelle de 10 000 m3 chez un agriculteur irrigant en Limagne
Chez Mathieu Daim, agriculteur dans le Puy-de-Dôme, la construction d’une réserve d’eau de 10 000 m3 s’est achevée récemment. Une…
Plan de relance : 1,2 milliard d’euros destiné à l'agriculture
Les agriculteurs vont être concernés par le Plan de relance du Gouvernement. Le volet « Transition agricole, alimentation et…
Les plus gros contrats de la « bulle » photovoltaïque 2006-2010 vont probablement être révisés
C’est une mesure qui viendrait rectifier « une anomalie manifeste » mais qui n’aurait pas « le moindre impact sur le financement…
Agribashing : l’association antispéciste Red Pill renonce aux vidéos clandestines en élevage
Le co-fondateur de Red Pill (ex-DxE France),William Burkhardt, a annoncé le 9 novembre qu’il mettait fin à l’activité de vidéos…
[VIDEO] Mélanie Costanzo est passée des Beaux-Arts à l’agriculture
Mélanie Costanzo est devenue arboricultrice à la suite de son père. Son parcours ne la destinait pourtant pas à reprendre la…
[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Publicité