Aller au contenu principal

[VIDEO] La start-up MyEasyFarm facilite l’agriculture de précision

MyEasyFarm est une plateforme dédiée à l’agriculture de précision. Elle permet d’importer et de stocker des des cartes de préconisations. La start-up veut faciliter le transfert de ces informations vers l’ensemble du parc machine d’une exploitation. La communication est réalisée avec un unique outil informatique, même si son matériel agricole est constitué de plusieurs marques.

« Notre objectif est vraiment de faciliter l’échange de données avec les matériels agricoles », revendique François Thiérart, fondateur de MyEasyFarm. La start-up est testée par la coopérative Vivescia. Le but : projeter des conseils agronomiques jusqu’aux tracteurs de l’agriculteur. Le conseil des techniciens évolue. L’idée est de pouvoir créer des cartes sous format informatiques qui devront s’implémenter dans la console de l’exploitant agricole. « L’objectif demain, c’est que l’agriculteur n’ait qu’un seul outil à utiliser pour prendre en compte tous ses conseils, ne pas avoir plusieurs canaux de communication avec la coopérative », explique Thomas Lomberty, responsable agriculture de précision chez Vivescia.

Interopérabilité de MyEasyFarm via l’isobus

La start-up vante l’interopérabilité de son système. Grâce à sa certification Isobus, MyEasyFarm garantit des échanges avec l’ensemble des marques de tracteurs et d’outils connectés.  

Développer la modulation grâce au cloud

Selon François Thierart, les statistiques montrent que les cartes satellites ou de préconisations sont utilisées entre 10 et 20 % des cas jusqu’à la console du tracteur. La start-up espère remonter ce taux aux alentours des 80 %. Actuellement, la clé USB reste incontournable pour Thomas Lomberty. « On a du matériel capable de moduler, mais peu s’en servent faute de conseil adapté. L’automatisation n’est pas intégrée dans tous les systèmes, on voit que ça pose pas mal de problème. On souhaite donc avoir une automatisation avec un conseil directement injecté dans la console via la plateforme cloud ».

 

Lire aussi
[VIDEO] Start-up : le logiciel Ekylibre veut cultiver la rentabilité des exploitations

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité