Aller au contenu principal

[VIDEO] Après l'annulation du Space, les organisateurs veulent rebondir

La crise sanitaire du coronavirus laissait trop d'incertitudes. Les organisateurs ont préféré annoncer l'annulation du Space dès le début du mois de mai. Marcel Denieul, président et Anne-Marie Quemener, commissaire générale, ne voulaient pas faire perdurer cette situation d'incertitude et d'indécision. Retrouvez leur interview en vidéo.

L'annulation du Space annoncée dès le mois de mai

La période était charnière. "C'est le moment où nous réalisons les plans des emplacements. Les exposants commandent leurs stands. Il fallait annoncer l'annulation maintenant afin de limiter engagements financiers auprès de nos prestataires. Il n’y avait pas d’autres solutions. On a regardé regardé les annonces d’Edouard Philippe. Nous n'étions pas en mesure de respecter les règles de distanciation sociale.  Il y avait trop d'incertitudes pour le mois de septembre", explique l'organisation.

Un Space réduit ?

Un Space avec une dimension adaptée ou à un autre date : ces hypothèses ont rapidement été abandonnées par les organisateurs. "Cela ne correspondait pas à l'ADN du Space ni aux attentes des exposants".

Des Innov'Space en 2020 ?

Anne-Marie Quemener ne ferme pas la porte à l'organisation de ce concours d'innovation. "C'est un point fort du salon. Il faudra réfléchir à une formule différente cette année. Mais, si on la met en place, elle doit être conforme au niveau de qualité et de professionnalisme du Space".

L'agriculture du grand ouest et le monde d'après ?

"Elle est déjà dans le coup actuellement, en pleine crise. La crise sanitaire va devenir économique. Les consommateurs français vont regarder leur porte-monnaie quand ils feront leurs courses. Il ne faut pas l'oublier. Nous devrons apporter des produits bons, sains et accessibles à toutes les bourses", estime Marcel Denieul.

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
ensilage maïs
Sécheresse : ensilage de maïs avant le 10 août, « du jamais vu depuis 45 ans ! »
Dans plusieurs régions de France, les travaux d’ensilage de maïs pour le fourrage ont commencé, comme en témoignent les…
Publicité