Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[VIDEO] Après l'annulation du Space, les organisateurs veulent rebondir

La crise sanitaire du coronavirus laissait trop d'incertitudes. Les organisateurs ont préféré annoncer l'annulation du Space dès le début du mois de mai. Marcel Denieul, président et Anne-Marie Quemener, commissaire générale, ne voulaient pas faire perdurer cette situation d'incertitude et d'indécision. Retrouvez leur interview en vidéo.

L'annulation du Space annoncée dès le mois de mai

La période était charnière. "C'est le moment où nous réalisons les plans des emplacements. Les exposants commandent leurs stands. Il fallait annoncer l'annulation maintenant afin de limiter engagements financiers auprès de nos prestataires. Il n’y avait pas d’autres solutions. On a regardé regardé les annonces d’Edouard Philippe. Nous n'étions pas en mesure de respecter les règles de distanciation sociale.  Il y avait trop d'incertitudes pour le mois de septembre", explique l'organisation.

Un Space réduit ?

Un Space avec une dimension adaptée ou à un autre date : ces hypothèses ont rapidement été abandonnées par les organisateurs. "Cela ne correspondait pas à l'ADN du Space ni aux attentes des exposants".

Des Innov'Space en 2020 ?

Anne-Marie Quemener ne ferme pas la porte à l'organisation de ce concours d'innovation. "C'est un point fort du salon. Il faudra réfléchir à une formule différente cette année. Mais, si on la met en place, elle doit être conforme au niveau de qualité et de professionnalisme du Space".

L'agriculture du grand ouest et le monde d'après ?

"Elle est déjà dans le coup actuellement, en pleine crise. La crise sanitaire va devenir économique. Les consommateurs français vont regarder leur porte-monnaie quand ils feront leurs courses. Il ne faut pas l'oublier. Nous devrons apporter des produits bons, sains et accessibles à toutes les bourses", estime Marcel Denieul.

 

Les plus lus

jean baptiste moreau agriculture député LREM agriculture macron
Jean-Baptiste Moreau, député : "Le localisme ne sauvera pas l’agriculture française"
Dans une tribune publiée sur le site du journal L’Opinion, le député accuse la grande distribution de ne pas avoir joué le jeu…
[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
[VIDEO] L'association "Parlons ferme" veut cultiver le dialogue entre agriculteurs et consommateurs
L’association Parlons Ferme regroupe une trentaine d’agriculteurs, jeunes, majoritairement implantés dans le grand Sud-Ouest. Ils…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Coronavirus] En situation de pandémie, la question cruciale de l’autonomie protéique en alimentation animale de la France
Dans la situation de crise sanitaire du Covid-19, le sujet de l’autonomie protéique de la France apparaît primordial. L’…
Publicité