Aller au contenu principal

Vers une remise en cause des chartes ZNT ?

Le 17 juin, le Conseil d’Etat a donné son avis sur la procédure lancée par l’association écologiste Les Amis de la Terre contre les chartes d’engagement et les ZNT. Selon la haute juridiction, les services de Matignon n’étaient pas compétents pour édicter les dispositions du décret de 2019 relatives à ce sujet. En mars 2021, le Conseil constitutionnel a lui aussi noté les manques de la loi Egalim concernant les chartes ZNT.

© MA Carré

En droit, un moyen d’ordre public peut être soulevé d’office par le juge sans qu’une des parties ne l’invoque. Ce moyen peut permettre par exemple de signaler l’incompétence de l’auteur de la décision. C’est ce qui est invoqué par le Conseil d’Etat au sujet des chartes d'engagement et des Zones de non-traitement (ZNT).

Des réserves du Conseil d'Etat et du Conseil constitutionnel

Dans un courrier envoyé le 17 juin aux Amis de la Terre, association de protection de l’homme et de l’environnement, le Conseil d’État indique que sa décision concernant la procédure lancée par l’association contre les ZNT en juin 2020 « est susceptible d’être fondée sur un moyen d’ordre public relevé d’office tiré de ce que le Premier ministre était incompétent ». Selon la haute juridiction administrative, Matignon n’était pas compétent pour « édicter les dispositions de l’article 1er du décret du 27 décembre 2019 relatives aux modalités d’élaboration et d’approbation des chartes d’engagement ». Selon le Conseil d’Etat, définir ces dispositions réglementaires reviendrait au législateur.

Lire aussi : ZNT : tout ce que vous devez savoir pour installer les zones non traitées

« Le décret pourrait être annulé, ce qui entraînerait également l’annulation de toutes les chartes qui ont déjà été attaquées », estime Daniel Ibanez, des Amis de la Terre. Les chartes ZNT de Savoie et Haute-Savoie sont notamment concernées. Le membre de l’association écologiste rappelle que cette décision fait suite à celle du Conseil constitutionnel, qui a souligné le 19 mars 2021 les manques de la loi Egalim concernant les chartes ZNT. Pour les Sages du Conseil constitutionnel, les dispositions « se bornent à indiquer que la concertation se déroule à l’échelon départemental, sans définir aucune autre des conditions et limites dans lesquelles s’exerce le droit de participation du public ». Selon Daniel Ibanez, « il va falloir que la discussion sur les chartes, et plus largement sur les produits phytosanitaires, revienne sur le bureau de l’Assemblée ».

Des chartes d’engagements, pour quoi faire ?

Pour rappel : élaborées à l’échelle départementale par les organisations agricoles, validées par le préfet après une phase de concertation publique, les chartes d’engagements des utilisateurs de produits phytosanitaires précisent les conditions dans lesquelles les distances des ZNT peuvent être abaissées, voire supprimées. Elles visent aussi à encadrer les modalités d’information des résidents, et à bâtir les conditions de dialogue entre les agriculteurs et les riverains.

Lire aussi dans Réussir Grandes Cultures « Chartes départementales : vers l’impossibilité de réduire les ZNT à 3 mètres en grandes cultures ? » et « ZNT : les chartes d’engagement, un outil de concertation qui doit encore faire ses preuves ».

Voir le courrier adressé par le Conseil d'Etat à Daniel Ibanez des Amis de la Terre :

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Réglementation ZNT - Le Conseil d’Etat annule les zones de non-traitement pour mieux les renforcer
Annulation de la réglementation sur les zones de non-traitement, extension de la zone de 20 m à une catégorie de population plus…
Publicité