Aller au contenu principal

[VIDEO] Comment la protection animale est-elle contrôlée dans les abattoirs ?

Dans les abattoirs en France, tout est réglementé et contrôlé pour assurer la protection des animaux jusqu’à l’abattage.

Ca se passe comment la protection animale à l’abattoir ? Les abattoirs sont des établissements spécialisés, agréés et contrôlés par les services vétérinaires de l’Etat. Tout est organisé pour garantir la protection des animaux : équipements, procédures, formation du personnel… En plus des agents des services vétérinaires dans chaque établissement, des RPA, responsables de protection animale ont eux aussi pour mission de contrôler le strict respect de la réglementation.

En France, il existe aussi un guide des bonnes pratiques et le diagnostic interprofessionnel de protection animale des bovins à l’abattoir.

Animaux inconscients et insensibilisés

A leur arrivée, les animaux sont inspectés par un salarié de l’abattoir titulaire d’un certificat de compétence de protection animale. Avant qu’ils ne soient orientés vers les « parcs de la bouverie », leur identité est contrôlée. Dans cette zone, les animaux peuvent boire et se reposer. Avant l’abattage, un nouveau contrôle est effectué par un agent des services vétérinaires. Les animaux sont ensuite dirigés vers le poste d’étourdissement où ils sont immobilisés grâce à du matériel de contention adapté à chaque espèce afin de leur éviter tout stress, blessure ou souffrance. Ils sont alors « étourdis », c’est-à-dire plongés dans un état d’inconscience et d’insensibilité. C’est seulement après avoir vérifié que l’animal est bien dans cet état qu’il est possible de procéder à la dernière étape de l’abattage.

Voir aussi les autres vidéos :

« Santé : quelle quantité de viande manger chaque jour ? »

« Santé : qu’est-ce qu’on gagne à manger de la viande ? »

« Elevage français : 164 races différentes et une grande diversité de goûts »

 «  La maturation de la viande, une étape nécessaire pour une viande tendre et goûteuse »

«  Eleveur et vétérinaire garants de la bonne santé des élevages »

« Un estomac de vaches en quatre poches, idéalement conçu pour la rumination »

« Portrait robot d'une ferme en France : des élevages à taille humaine »

« Sans élevage, les prairies disparaissent du paysage et l’environnement s’en ressent »

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
Un téléphérique à lait sur le fil : un appel aux dons est lancé
A Blois-sur-Seille, dans le Jura, les habitants sont décidés à réhabiliter un téléphérique à lait construit au 19e siècle et qui…
Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille…
Publicité