Aller au contenu principal

Stratégie de la ferme à la table
Une nouvelle étude prévoit une forte baisse de la production agricole européenne

Des chercheurs d’une université allemande estiment que la stratégie européenne de la ferme à la table devrait conduire à une chute importante de la production agricole européenne sans forcément répondre aux objectifs d’amélioration des émissions de gaz à effet de serre du Green Deal.

Campagne
Cette étude s’avère encore plus pessimiste pour l’agriculture européenne que celle du centre commun de recherche européen sortie discrètement cet été ainsi que celle publiée début 2021 par le département américain à l’Agriculture.
© Pixabay

« La mise en œuvre de la stratégie de la ferme à la table devrait entrainer une baisse de 20% de la production bovine en Europe, de 6,3% de la production laitière mais aussi de 21,4% pour les céréales et de 20% pour les graines oléagineuses ». Telles sont les conclusions d’une nouvelle étude émanant cette fois-ci de chercheurs de l’université allemande de Kiel parue le 13 septembre dernier. Cette étude s’avère encore plus pessimiste pour l’agriculture européenne que celle du centre commun de recherche européen sortie discrètement cet été ainsi que celle publiée début 2021 par le département américain à l’Agriculture.

Lire aussi : Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée

Comme les deux précédentes, l’étude allemande anticipe une forte hausse des prix (+58% pour le bœuf, +48% pour le porc, +36% pour le lait ou encore +12,5% pour les céréales) qui ne compenserait pas la baisse des volumes pour les producteurs. Selon les chercheurs de l’université de Kiel, il faut ainsi s’attendre à un recul de 40 milliards d’euros de revenus pour les agriculteurs, soit l’équivalent de 242 euros par hectare. Et ce pour une inefficacité contre le changement climatique, affirme l’étude qui pointe une hausse des émissions de gaz à effets de serre en lien avec l’importation accrue de produits agricoles par l’Union européenne qui deviendrait importatrice nette de céréales et de viande bovine.

Combien d'études supplémentaires faudra-t-il encore ?

« Combien d’études supplémentaires sur les conséquences de la stratégie de la ferme à la table faudra-t-il encore mener avant qu’un véritable débat ne s’amorce à Bruxelles ? », s’est indigné dès le 17 septembre la Copa-Cogeca dans un communiqué de presse. « La Commission européenne et le Parlement européen ne peuvent fermer les yeux sur ces publications et sur les conséquences sociales, économiques et environnementales que cela implique », a commenté la présidente de l’organisation Christiane Lambert.

Sur twitter, la Coordination rurale s’est également offusquée des résultats de cette nouvelle étude. « Selon l’auteur, les mesures de la Ferme à la table sont restrictives pour les productions, mais ne permettent pas d’atteindre efficacement les objectifs du Green Deal. Sortons de cette impasse, et proposons enfin une Pac orientée sur la Souveraineté alimentaire », écrit le syndicat minoritaire agricole.

A propos de la précédente étude du centre commun de recherche européen, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a déclaré le 20 septembre dans une interview accordée à Agra Presse et Réussir : « on marche sur la tête. Ça ne veut pas dire que nous ne devons pas faire ces transitions, nous les soutenons, car il en va de la qualité nutritionnelle et environnementale. Mais cela veut dire que, tant que l’on ne met pas en œuvre les mesures-miroirs, la réciprocité, nos efforts auront aussi pour conséquence l’augmentation des importations. Il faut donc revoir les règles qui fondent le commerce international. C’est une priorité de la Présidence française de l’Union européenne. »

 

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
100 euros
L’indemnité inflation de 100 euros pour les agriculteurs en cinq questions-réponses
Qui va bénéficier de l’indemnité inflation de 100 euros annoncée par le gouvernement ? Comment ? Quand et par qui sera-t-elle…
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Betteraves
Cristal Union recherche 7000 hectares de betteraves pour saturer ses usines
Le groupe coopératif sucrier cherche des surfaces supplémentaires pour améliorer le fonctionnement de ses usines de Sainte-Emilie…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Publicité