Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux

De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée dans des laboratoires français peut devenir un intermédiaire chimique présentant notamment un intérêt pour la synthèse d’antiviraux. La voie proposée par le laboratoire de chimie verte d’AgroPariTech est plus durable que celles connues jusqu’à présent. Un résultat qui peut servir la recherche de traitements contre le Covid-19.

© Andrej / flickr

C’est l’histoire d’une molécule qui pourrait s’avérer intéressante à l’heure de la recherche effrénée d’antiviraux pour combattre le Covid-19.

La Levoglucosenone (nom de code : LGO) est produite par la Start-up australienne Circa, par un procédé de pyrolyse à partir de déchets de la filière bois. Récemment, des scientifiques d’AgroParisTech (URD ABI) et de l’Université de Reims Champagne Ardenne (UMR ICMR) et ont réussi à transformer la molécule issue de sciure de bois en un intermédiaire chimique qui peut conduire à la production d’antiviraux.

tweet

Intermédiaire chimique pour la synthèse d'antiviraux produit de façon plus durable

Le processus est assez complexe pour qui n’est pas chimiste. Dans un communiqué de presse diffusé le 6 mai, les chercheurs en résument les différentes étapes. La LGO est « transformée en HBO par un procédé durable (chimie verte) ». Cette HBO est ensuite, « par des réactions de chimie fine plus classiques », transformée en ribonolactone, « qui est un intermédiaire chimique d’intérêt pour la synthèse des composés biologiquement actifs tels que des antiviraux, mais aussi des anti-inflammatoires et des anti-cancéreux ».

Le laboratoire de chimie verte d’AgroParisTech a ainsi développé avec ses partenaires une « nouvelle voie de production de la ribonolactone par des alternatives plus durables et plus vertueuses que celle proposées jusqu’alors », précise le communiqué.

Des résultats qui peuvent être utiles aux travaux sur les antiviraux et en particulier, actuellement, aux recherches de traitements contre le coronavirus.

 

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Coronavirus] En situation de pandémie, la question cruciale de l’autonomie protéique en alimentation animale de la France
Dans la situation de crise sanitaire du Covid-19, le sujet de l’autonomie protéique de la France apparaît primordial. L’…
Publicité