Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Réduction des phytos
Un train désherbeur mis au point par Bayer pour réduire les quantités d’herbicides sur les voies ferrées

On a beau vendre des produits phytosanitaires, on peut comprendre les enjeux de la réduction d’utilisation des pesticides. Bayer a ainsi développé un train qui permet de désherber les voies ferrées avec une réduction d’herbicide pouvant aller jusqu’à 70 %. Plus d’intelligence artificielle, moins de glyphosate. Une affaire qui roule.

© Bayer

C’est à l’occasion du Sifer, le salon international du ferroviaire à Lille, que Bayer a présenté un train équipé s’un « smart weeding system » pour le désherbage des voies ferrées. Le SWS, en français « système de désherbage intelligent », va permettre de réduire jusqu’à 70 % la quantité d’herbicide nécessaire au désherbage des voies ferrées et de leurs abords. Une bonne nouvelle donc quand on sait que la SNCF est le plus important utilisateur de glyphosate de France. Elle doit désherber 60 000 kilomètres de voies ferrées et dépense pour cela 30 millions d’euros par an. La perspective d’une interdiction du glyphosate va  poser de sérieuses difficultés à l’entreprise ferroviaire qui étudie les solutions alternatives et les possibilités de réduction de produit utilisé.

L’innovation a été développée en partenariat avec une dizaine de PME et start-up françaises et allemandes. Le train est doté de caméras embarquées couplées à des algorithmes de reconnaissance de mauvaises herbes. Le système « smart weeding » permet ainsi de ne pas pulvériser l’ensemble des surfaces mais de réaliser un désherbage ciblé sur les adventices à éliminer. La technologie mise au point fait appel à l’intelligence artificielle.  « Une première scientifique mondiale » sur les voies ferrées, assure le groupe phytopharmaceutique.

La technologie a été lancée en Allemagne en 2018 où un train traite 70 % du réseau de DB Netze. En France, un train désherbeur assure le désherbage sur la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de Loire pour l’entreprise Opere, en charge de la maintenance de ce réseau ferré.

La technologie de « désherbage intelligent » va continuer à évoluer. Une équipe de recherche Bayer travaille en lien avec des partenaires industriels. Deux pistes sont actuellement explorées : le désherbage électrique et la possibilité d’utiliser un véhicule autre que le train. Un camion désherbeur est à l’étude. Le chimiste allemand développe par ailleurs un outil de détection et de cartographie. L’objectif est de pouvoir détecter les arbres et les branchages menaçant de tomber ou déjà tombés ainsi que la végétation risquant d’occulter la signalisation.

Lire aussi dans l'Action agricole picarde et le Figaro.