Aller au contenu principal

Campagne de Terres de liens
« Sans paysans, on fait comment ? » interpelle Guillaume Canet

L’acteur et réalisateur Guillaume Canet appelle aux dons pour la Fondation Terre de liens dans un spot radio diffusé dès ce 15 novembre sur les ondes de Radio France.

Guillaume Canet
L'acteur et réalisateur Guillaume Canet appelle aux dons pour la fondation Terre de liens.
© Arno Lam Charlette Studio

« Chaque semaine en France, une centaine de fermes disparaissent. Sans paysans, on fait comment ? » interpelle l’acteur et réalisateur Guillaume Canet depuis ce lundi 15 novembre sur les ondes de Radio France. Particulièrement engagé auprès du monde agricole, depuis son rôle dans le film Au nom de la terre, l’acteur prête sa voix pour un spot de Terre de Liens. L’objectif : appeler le grand public à faire des dons pour la fondation du réseau associatif qui vise à préserver des terres agricoles et à permettre l’installation de paysans en agriculture biologique.

Depuis 2003, Terre de Liens a acquis 265 fermes et permis de préserver 7000 hectares de terres agricoles dans toute la France métropolitaine. Et ce grâce à l’engagement de 40 000 hectares.

« Tous nos efforts doivent être tournés vers le renouvellement des générations de paysans. L’accélération du départ de milliers d’agriculteurs appelle à un changement d’échelle », explique Jérôme Deconinck, directeur de la fondation Terres de liens, pour justifier cette campagne de communication.

Le réseau associatif rappelle qu’en plus de 60 ans, 1,9 million d’exploitations ont disparu. En moyenne depuis 10 ans, 44 000 hectares de terres ont été artificialisées par an, soit « l’équivalent d’un département qui disparaît tous les 13 ans ». « Dans le même temps, les exploitations de plus de 100 ha, qui représentaient 1% des fermes en 1955, représentent aujourd’hui 24% des fermes et concentrent 64% de la surface agricole française », déplore Terre de liens.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité