Aller au contenu principal

Vu sur les réseaux
Retenues d’eau attaquées : Marc Fesneau défend les agriculteurs face à Julien Bayou

 Sur twitter, le ministre de l’Agriculture s’oppose au député écologiste qui encourage la désobéissance civile face aux grandes retenues d’eau.

Julien Bayou encourage la désobéissance civile contre les méga-bassines
© Capture d'écran Youtube

« Les méga-bassines puisent dans les nappes phréatiques, c’est ça le non-dit. Il y a des pompes, les actions de désobéissance civile consistent à démonter les pompes », a déclaré ce matin Julien Bayou, secrétaire national et député EELV, invité au Face à Face avec Apolline de Malherbe sur BFMTV/RMC. « Il ne s’agit pas d’être contre les petites bassines collinaires », a-t-il nuancé.

Estimant que le temps de la sensibilisation est aujourd’hui « une époque révolue », l’écologiste a défendu les actes de désobéissance civile. « La désobéissance civile, pour les écologistes, c’est non-violent, c’est en dernier recours, et c’est assumé devant les tribunaux. S’il y a des procès nous soutiendrons évidemment ces personnes qui assument leurs actes de manière désintéressée », a-t-il affirmé.

Non-violent?? Non-violent??

En pleine sécheresse, cette déclaration lui a valu une réponse du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire sur twitter. « Non-violent ?? Non-violent ?? Violation de propriété, menaces, destruction de biens autorisés. Quand on prétend être un responsable politique on fait respecter la loi et on ne cautionne pas la violence. Jamais. Pour ma part aux côtés des agriculteurs victimes. Sans l’ombre d’un doute », écrit ainsi Marc Fesneau sur le réseau social, au lendemain de l’annonce de mesures de soutien aux agriculteurs touchés par la sécheresse.

Une prise de position immédiatement saluée par la FRSEA des Pays de la Loire et ce, après des dégâts occasionnés début août sur deux retenues d’eau de Vendée. « Merci Marc Fesneau de votre soutien. C’est la première étape indispensable. Et maintenant : identification des auteurs, poursuites judiciaires, peines à la hauteur des enjeux », écrit l’antenne régionale de la FNSEA qui en appelle à Gérald Darmanin, Elisabeth Borne et Eric Dupond-Moretti.

Face à la question du conflit des usages de l’eau, de plus en plus prégnant face aux changements climatiques, Marc Fesneau a appelé ce matin dans la matinale de France info à « ne pas tomber dans le dogmatisme » et à « trouver des solutions techniques pour une gestion durable et maîtrisée de l’eau ».

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité