Aller au contenu principal

Mettez votre exploitation en réseau sans fil

Avec les avancées des technologies numériques, il devient aujourd’hui possible de relier tous les logiciels et ordinateurs qui gèrent l’élevage au quotidien.

Loïc Lostanlen (ID Réseaux) et Jean Christophe Bernard, Gaec Eol Abred. La mise en réseau permet d'accéter à tous les outils de travail informatiques quel que soi l'endroit où on se trouve dans le monde.
Loïc Lostanlen (ID Réseaux) et Jean Christophe Bernard, Gaec Eol Abred. La mise en réseau permet d'accéter à tous les outils de travail informatiques quel que soi l'endroit où on se trouve dans le monde.
© dp

Jean-Christophe Bernard est éleveur de porcs en Gaec à Plouider, dans le Finistère. La mise en réseau de tous les ordinateurs et logiciels utilisés sur les trois sites de son exploitation distants de 5 à 10 km a considérablement changé sa manière de travailler. « Je peux aujourd’hui avoir accès de n’importe quel endroit aux automates qui gèrent l’alimentation des porcs et les stations de traitement de lisier, ainsi qu’aux logiciels GTE, GTTT et de comptabilité. » Consultation des stocks d’aliment pour faire les commandes, saisies des données, gestion de l’alimentation des porcs sont désormais effectuées beaucoup plus rapidement qu’avant, quand l’éleveur devait circuler d’un site à l’autre pour consulter les écrans. La gestion des alarmes est également simplifiée, puisque, la plupart du temps, il peut régler le problème à distance sans intervention manuelle. « C’est appréciable quand la panne survient le soir et que je suis chez moi, à dix kilomètres de l’exploitation. » Aujourd’hui, Jean-Christophe Bernard modifie aussi les quantités d’aliment distribuées depuis les salles d’engraissement, pendant la distribution, grâce à son smartphone relié par le réseau 3G à l’ordinateur de la machine à soupe. « Je gagne du temps et cela limite les risques d’erreur ou de perte de données », justifie-t-il.

C’est ID Réseaux, une jeune entreprise informatique basée à Landivisiau, qui a monté l’installation du Gaec. L’entreprise est la première en France à proposer aux éleveurs de porcs un système permettant de relier tous les outils informatiques de l’élevage, quel que soit le fournisseur de ces outils. « Nous utilisons des bornes wifi sans fil pour relier les appareils entre eux », explique Loïc Lostanlen, le dirigeant-fondateur de l’entreprise. Ces bornes peuvent être distantes de cinq kilomètres, si elles se voient. « Nous utilisons des antennes directionnelles permettant d’envoyer des signaux sur de longues distances. » Un obstacle de type « branches d’arbre » ne pose pas de problème. Cependant, les ondes ne passent pas au travers d’un mur en béton. « Dans ce cas, une antenne relais peut être installée pour contourner l’obstacle ». Pour des distances plus importantes, les appareils sont reliés par internet. L’ordinateur utilisé pour visualiser les programmes est équipé d’un logiciel d’accès à distance qui permet de prendre la main sur l’ordinateur « source ». « Avec ces logiciels, d’accès, il est possible d’utiliser les programmes exactement comme sur l’ordinateur d’origine. » D’autres applications sont possibles, spécifiques aux élevages (gestion de la ventilation) ou bien utilisables dans beaucoup de domaines, comme les caméras de vidéo- surveillance. « Grâce aux services qu’ils peuvent rendre aux éleveurs, les réseaux sans fil sont amenés à se généraliser dans les années à venir », conclut Loïc Lostanlen.

Contact: ID Réseaux

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)