Aller au contenu principal

Les OVS du Grand Ouest rappellent les risques pour les élevages plein air

La réglementation impose des dispositifs de protection spécifiques, essentiellement des clôtures.
La réglementation impose des dispositifs de protection spécifiques, essentiellement des clôtures.
© C. Gérard

Brucellose, Aujeszky, trichines. La faune sauvage est à l’origine de trois à cinq cas par an de brucellose dans des élevages plein air en France, dont certains dans le Grand-Ouest. Ce qui a justifie la récente mise en garde des éleveurs plein air par les organisations à vocation sanitaire face au risque de transmission de maladies, en particulier par les sangliers. Des études montrent que les sangliers du Grand-Ouest sont porteurs de la brucellose et, dans certaines zones, de la maladie d’Aujeszky.

Concernant la brucellose, le risque maximal est lié à la transmission par la saillie de truies par des sangliers sauvages. Les OVS rappellent que, si un éleveur plein air a des truies (ou cochettes) susceptibles d’être en chaleur, la réglementation impose des dispositifs de protection spécifiques, essentiellement des clôtures dont les modèles sont définis par une circulaire(1). En l’absence de ces protections, ces animaux devront être placés en bâtiment. L’absence de tels dispositifs annule toute compensation financière de l’abattage des animaux si un problème sanitaire apparaissait.

Pour les élevages détenant en plein air les autres types d’animaux (sans venue en chaleur possible), les trois OVS porc (Bretagne, Pays de la Loire et Normandie) recommandent fortement de les isoler par un grillage "type ursus" de 130 cm de hauteur minimum.

« Le respect de la réglementation participe à la sauvegarde du statut sanitaire de la filière porcine française. En cas d’Aujezsky dans un élevage, la France ne pourrait plus exporter, et entre régions tous les mouvements de porcs seraient régis par une réglementation d’exception très contraignante », prévient l’OVS Porc Bretagne.

 

(1) Circulaire 2005-4073 du 20/12/2005 sur http://agriculture.gouv.fr

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB l’élevage a deux défis à relever : l’investissement et le renouvellement des élevages. "
Quels sont les défis à relever pour maintenir l’élevage de porcs en France?
L’assemblée générale de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) a souligné les difficultés que…
La conjoncture économique plus favorable en 2023 encourage les investissements dans les bâtiments d'élevage.
Trésoreries : Une bonne année 2023 en élevage de porc

La hausse du prix du porc en 2023 a permis de renflouer les trésoreries des élevages de porc, mises à mal depuis 2020. L’étude…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)