Aller au contenu principal

Les acides aminés améliorent l’autonomie protéique

Complémenter les aliments en acides aminés de synthèse ne nuit ni aux performances ni à la marge tout en réduisant la consommation de nutriments et les excrétions azotées. Une opportunité économiquement durable.

La lysine étant le premier acide aminé limitant. Les apports des autres acides aminés se font en fonction de celle-ci.
© D.Poilvet

Le porc étant un monogastrique, son système digestif ne remanie pas l’apport en protéines qui lui est fourni. Il a donc besoin que l’apport nutritionnel à un instant T corresponde le plus possible aux dépôts qu’il est en train de réaliser. L’aliment doit donc avoir le même profil protéique que le dépôt. C’est la notion de protéine idéale. Depuis plusieurs années, des acides aminés de synthèse apparaissent sur le marché, ce qui facilite la formulation des aliments. Certains acides aminés étant plus limitants que d’autres, il faut donc raisonner en fonction des plus limitants vers les moins limitants. La lysine étant le premier acide aminé en cause, c’est elle qui conditionne les proportions de tous les autres. L’intérêt du recours aux acides aminés est donc de réduire au maximum les apports des uns et des autres, qu’ils soient apportés par les matières premières ou synthétiques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les animaux produits par Laurent Dartois, l’éleveur, sont destinés à une commercialisation haut de gamme supérieure au label rouge dont la distribution se fera dans les rayons boucherie frais de l’enseigne Intermarché.
« Un élevage de porcs entre le conventionnel et le bio »
Le cahier des charges de la SA Ker Angel est unique dans son genre. Pour le concrétiser, Laurent Dartois, l’éleveur, et le…
Cooperl veut se désengager du dispositif collectif de gestion de l'équarissage pour valoriser à terme les co-produits issus des animaux trouvés morts.
Le collectif de la filière porcine française en danger
L’actualité de ces derniers mois démontre les tensions grandissantes dans la filière. Les dossiers de la fin de la castration à…
Des situations financières plus solides en 2020 pour les élevages de porcs bretons
L’analyse de Cerfrance Bretagne montre un niveau soutenu des marges brutes par truie sur deux années successives. Il a contribué…
Le système de préchauffage testé à Crécom a permis d’améliorer les paramètres d’ambiance (gaz et particules), mesurés par des capteurs installés dans les post-sevrages © Chambres d'agriculture de ...
Le préchauffage de l’air entrant améliore l’ambiance dans les post-sevrages des élevages de porcs
Le système de préchauffage de l’air entrant Biomim proposé par la société Calopor réduit la présence de gaz et de poussières dans…
Les ministres de l’UE prudents sur l’interdiction des cages dans les élevages
Les ministres de l’UE prudents sur l’interdiction des cages dans les élevages

Sur le principe, tous les États membres, ou presque, souscrivent au renforcement des règles de l’UE en matière de bien-…

Une fois dans l’auge, l’aliment absorbe rapidement l’eau. Cela donne une forme de bouillie vite consommée par les porcelets. © D. Poilvet
Spécial SPACE : Quoi de neuf en nutrition porcine?
Beaucoup de nouveautés nutritionnelles seront présentées au Space pour répondre aux besoins de démédication et à l’arrêt de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)