Aller au contenu principal

Herta lance une nouvelle filière « Engagé et bon »

À l’occasion de la semaine de l’agriculture française, Herta a présenté la nouvelle filière « Engagé et bon » lancée en partenariat avec Porvéo, Socopa et la plateforme blockchain Connecting Food.

Pour Herta, leader français du jambon avec 25% de part de marché, la gamme Engagé et bon qui regroupe les principales promesses sur le jambon répond aussi à une volonté de simplification de l’offre de jambon.
Pour Herta, leader français du jambon avec 25% de part de marché, la gamme Engagé et bon qui regroupe les principales promesses sur le jambon répond aussi à une volonté de simplification de l’offre de jambon.
© Herta

Depuis avril 2021, Herta propose une nouvelle gamme de jambon « Engagé et bon » issu de porcs français, élevés sans traitement antibiotique dès la naissance, nourris sans OGM, avec une conservation sans nitrites grâce à des extraits végétaux et un antioxydant et emballé dans une barquette en papier recyclable. Les porcs sont fournis par des éleveurs de Pays de la Loire et Normandie de Porvéo, groupement porc de Terrena, qui bénéficient d’un complément de rémunération. Ils sont abattus sur le site d’Evron de Socopa, en Mayenne. Puis les jambons sont transférés à l’usine Herta d’Illkirch, en Alsace.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Jonathan Aubry, du Gaec Porcs Joly a investi dans une cellule à blé de 414 tonnes et a construit un local soupe en tôle et bardage isolés.
La Faf partielle évolue au rythme de l’élevage Porcs Joly
Jeune installé sur l’exploitation familiale, Jonathan Aubry a réinvesti dans la Faf simplifiée destinée à l’alimentation des…
Evel’Up en baisse incite ses éleveurs de porcs à investir
Le groupement d'éleveurs de porcs Evel’Up a enregistré une production en baisse de 3 % à 3,6 millions de porcs. Ce qui ne l’…
Cooperl a bien résisté en 2021
Malgré une conjoncture défavorable, la coopérative lamballaise a réalisé un résultat nettement positif en 2021. Elle s’inquiète…
Guillaume Le Hir s’est équipé d’un silo tour pour stocker jusqu’à 850 tonnes de maïs humide.
Une Faf simplifiée pour les porcs en engraissement qui optimise le temps de travail
En investissant dans un silo tour et dans une présoupe, Guillaume Le Hir a diminué le temps de travail…
Avec un bâtiment semi-ouvert, le bien-être animal est considéré comme amélioré mais la réduction des émissions de gaz à effet de serre est plus délicate que dans un bâtiment fermé.
Deux visions possibles pour l’engraissement de porcs de demain
Deux concepts très différents ont été imaginés pour concevoir un engraissement de demain permettant de concilier environnement et…
François Pot, président du MPB, a mis en avant l'esprit pionnier des créateurs du marché du porc breton, dont  le finistérien Jean Moal, président de 1981 à 1992.
Marché du Porc Breton, 50 ans et toujours indispensable
Malgré les critiques et la baisse du nombre de porcs signalées chaque semaine, le marché du porc breton s'avère toujours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)