Aller au contenu principal

Alimentation de précision sur toute la station de Romillé

La station de Romillé passe de la chaîne à pastille à la distribution pneumatique pour gagner en précision et en flexibilité.

La construction du bâtiment neuf a été l’occasion de remettre à plat le mode de distribution de l’aliment de toute la station, tout gagnant encore en précision. Une des particularités de la station est de disposer de 38 silos n’ayant pas d’attributions spécifiques (un type d’aliment ou un stade physiologique). Chacun de ces silos peut donc distribuer l’aliment sur l’ensemble des 256 points de livraisons présents dans les salles en passant par un seul et même automate.

Transfert pneumatique longue distance

Le suivi de l’aliment distribué est LE volet indispensable pour une station expérimentale au vu de son importance dans les postes de charge d’une exploitation et du nombre d’essais réalisés chaque année en lien avec cette thématique. Le transfert pneumatique a été choisi, car il permet de distribuer de l’aliment sur de très longue distance tout en limitant les risques de démélange ou de persistance de résidus dans les canalisations. L’aliment est pesé au niveau d’un automate de la société Asserva. Il est ensuite convoyé dans une canalisation à l’aide d’un surpresseur en direction de l’un des barillets rotatifs situés dans les salles de l’élevage. Il se positionne alors sur l’une des sept sorties disponibles correspondant chacune à un point d’alimentation (auge, nourrisseur ou silo toile). Après divers tests et paramétrages, une précision de 50 grammes maximum a été obtenue pour des distributions allant de 3 à 30 kilos.

Distribution de précision en maternité

En maternité, ce dispositif est complété par des stations d’alimentation individuelles à la demande (Gestal). L’apport d’aliment est réalisé par la distribution de multiples doses limitées en volume. Les dimensions de l’auge ont été étudiées pour permettre l’alimentation à sec et libérer de l’espace pour installer un abreuvoir sur le côté. Ce dispositif permet de mieux conserver l’aliment présent dans l’auge en fin de repas et donc de préserver son appétence. L’apport de doses d’aliment est activé par la truie qui fait bouger une bague de déclenchement fixée autour d’une tige métallique positionnée au fond de l’auge. Tant que l’aliment est présent, la course de la bague est limitée et la truie ne reçoit pas d’aliment supplémentaire. La version de la station d’alimentation retenue est équipée de deux trémies d’aliment. Cela permet de travailler sur des aliments différents utilisés alternativement ou en mélange afin de suivre le mieux possible les besoins de la truie durant la lactation.

Avis d’expert : Nathalie Quiniou, Ifip-Institut du porc

« Concilier précision et absence de gaspillage »

Nathalie Quiniou, Ifip-Institut du porc © D. Poilvet

« Les truies allaitantes de la station sont alimentées à volonté pour déterminer leur capacité d’ingestion et de production de lait dans les essais. Cela implique un accès permanent à l’aliment. Avec une auge dans laquelle l’aliment et l’eau se mélangent, la mesure précise de la consommation d’aliment est très chronophage et impossible en cas de gaspillage. La station Gestal nous permettra d’éviter le gaspillage tout en poursuivant l’alimentation à volonté, désormais en mode multiphase. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les éleveurs qui obtiennent les portée les plus lourdes au sevrage sont aussi ceux qui font le moins appel aux portées adoptives ou au sevrage précoce. © D. Poilvet
Comment sevrer un maximum de porcelets par les truies
Une étude terrain réalisée par la firme génétique Danbred décrypte le savoir-faire des éleveurs qui font très peu appel au…
Les chinois repeuplent leurs élevages de porcs avec de la génétique française suite à l'épidémie de peste porcine africaine

La société de génétique porcine française Nucleus a exporté ce dimanche 8 novembre 2 000 reproducteurs (Large White by Nucléus…

Un groupe d'éleveurs se mobilise pour l’arrêt de la castration des porcelets

"Oui aux mâles entiers, non à la généralisation de la castration sous anesthésie". Tel est le mot d’ordre d’un groupe…

Le vaccin circovirus est administré par voie intradermique à l'entrée des porcelets en nurserie à 21 jours.  © A. Puybasset
L’impact de la vaccination circovirus mesuré à la SCEA Caux porcs
À la maternité collective SCEA Caux porcs, une étude de suivi portant sur 14 000 porcs jusqu’à l’abattage a démontré l’intérêt…
Pour les besoins de l'essai, les porcs ont été alimentés dans des stations individuelles à la station Ifip de Romillé. © Y. Rousselière
Une alimentation de précision réduit les impacts des rejets des élevages de porcs sur l’environnement
La réduction de l’azote consommé par les porcs permise par une alimentation de précision multiphase limite l’impact des rejets…
Instaurer et maintenir de bonnes relations au sein d’une équipe demande une attention permanente. © Chambre d'agriculture de ...
Les clés pour fidéliser ses salariés porcins
Avoir en permanence une équipe de salariés compétents et motivés est le rêve de tous les employeurs. Cela demande de bonnes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)