Aller au contenu principal

Près de 81 % des Français seraient favorables à l'interdiction des pesticides les plus dangereux

A l’approche de l’élection présidentielle, l’Ifop a réalisé récemment un sondage pour le compte de huit associations environnementalistes. Il ressort de cette étude une adhésion massive des Français à l’interdiction des pesticides dangereux pour la santé ou l’environnement. Un sujet sur lequel les ONG veulent alerter les candidats.

Selon le sondage réalisé par l’Ifop, 39 % des Français seraient tout à fait favorables à l’interdiction des pesticides dangereux pour la santé ou l’environnement et 42 % plutôt favorables.
© Jean-Charles Gutner

L'Ifop a réalisé en janvier 2022 un sondage sur « Les attentes des Français en matière environnementale et de protection animale ». L'enquête qui a été menée pour le compte de huit associations environnementalistes, dont la LPO, Humanité et biodiversité et FNE montre que près de 81 % des Français seraient favorables « à l’interdiction rapide des pesticides dangereux pour la santé ou l’environnement ». Les sondés sont à  39 % tout à fait favorables à cette idée et à 42 % plutôt favorables. Et ce, « même si cette interdiction rend plus difficile le travail des agriculteurs ». La tendance se vérifierait même dans les villes de moins 10 000 habitants (80%), chez les ménages les plus pauvres (83%), et chez les personnes non-diplômées (83%).

Six sur 10 prêts à payer un peu plus cher pour du bio local

En revanche, 62% des sondés seulement seraient prêts à acheter « davantage d’aliments bio produits dans votre région, même s’ils coûtent un peu plus cher ». Leur part baisse chez les plus pauvres et des non-diplômés (56 et 53% respectivement). Signalons, en marge de ce sondage que le marché des produits bio est actuellement en recul en France. La baisse est sensible depuis 2021 pour les produits de grande consommation. Le diminution est enregistrée en particulier dans les filières du lait, des œufs, du beurre ou de la farine, indique la plateforme d’information Novethic.

Avec ces résultats, les associations espèrent, dans un communiqué du 3 mars, « alerter les candidats à l’élection présidentielle face à une attente sociétale sans précédent, motivée par une prise de conscience de l’ampleur de l’effondrement de la biodiversité, et par l’urgence à agir ».

 

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité