Aller au contenu principal

Plan protéines : nouvelle enveloppe de 20 millions d’euros pour aider les agriculteurs à s’équiper

Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le cadre du plan protéines va être lancé le 17 mai. 20 millions d’euros lui sont alloués.

Protéines
© JC Gutner

Ce jour FranceAgriMer a voté le lancement d’un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le cadre du plan protéines. Doté de 120 millions d’euros et s’inscrivant dans le volet agricole du plan de relance, ce plan vise à réduire la dépendance de la France aux importations de protéines, à améliorer l’autonomie alimentaire des élevages français et à augmenter la production de protéines végétales pour l’alimentation humaine, rappelle le cabinet du ministre de l’Agriculture. L’un de ses objectifs est de doubler la surface de légumineuses d’ici à 2030 pour passer de 4% de la surface agricole utile française à 8% avec un sous-objectif de +40% des surfaces d’ici à 2022.

Lire : Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès

Lancé en janvier, le premier appel à projets dédié à l’aide à l’équipement avait été victime de son succès avec 4000 dossiers de demandes de subventions enregistrés en 48 heures pour une somme cumulée de 63 millions d’euros, bien au-delà des 20 millions d’euros prévus.

Des réponses positives ont pu être apportées à 1160 dossiers, selon le cabinet de Julien Denormandie.

Lire : un nouveau plan protéines qui suscite l’espoir

La téléprocédure pour un nouvel appel à projets doté de 20 millions d’euros à nouveau sera ouvert le 17 mai. La liste des matériels et équipements éligibles sera bientôt publiée. « Il sera ouvert aux demandeurs du premier guichet qui n’avaient pas pu accéder à l’aide », explique-t-on rue de Varenne. Ce deuxième appel à projets ciblera les équipements et matériels destinés à la culture, la récolte et le séchage des oléoprotéagineux mais aussi les sursemis de légumineuses fourragères.

Lire aussi : Cap Protéines veut rendre la souveraineté protéique à la France

« Plus tard dans l’année on se laisse la possibilité de rattraper les dossiers auxquels on n’aura pas pu donner satisfaction sous la forme d’un appel à projets dédié. On prendra les projets les plus performants de manière à remplir les objectifs de surface », avance le cabinet du ministre de l’Agriculture.

A l'occasion de ce conseil d'administration, le ministre a également proposé une enveloppe de 2 millions d'euros dédiée aux sursemis.

Lire aussi : Colère légitime d'un exclu du plan protéines

Le plan protéines comprend aussi une enveloppe de 50 millions d’euros dédiée à la structuration des filières protéines. 90 dossiers ont déjà été déposés, représentant trois quart de l’enveloppe. L’instruction de 40 d’entre eux devrait bientôt être finalisée, avec l’annonce imminente des premiers lauréats.

Lire aussi : Protéines végétales en nutrition animale : vers plus d'autonomie en France

Lire aussi : 10 millions d’euros pour aider les jeunes agriculteurs à faire leur bilan carbone

Les plus lus

Anne Mottet
Anne Mottet, femme de Thomas Pesquet, défend le plancher des vaches
Chargée de la politique d’élevage à la FAO, l’ingénieure agronome et docteur en agro-écosystème Anne Mottet démontre brillamment…
Protéines
Plan protéines : nouvelle enveloppe de 20 millions d’euros pour aider les agriculteurs à s’équiper
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Retraités agricoles
Retraites : 100 euros de plus par mois pour 227 000 anciens agriculteurs dès décembre
Jean Castex va annoncer ce vendredi 23 avril au matin à Luzillat dans le Puy-de-Dôme la mise en œuvre de la revalorisation des…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
L'enjeu de l'éco-régime pour les agriculteurs français dans la réforme de la Pac
Les éco-régimes ont vocation à augmenter de manière significative le niveau des ambitions environnementales de la Pac. Ces aides…
Publicité