Aller au contenu principal

Phytosanitaires : les procédures Monsanto plombent le bilan de Bayer

Lors de la présentation de ses résultats le 4 août, Bayer a fait état d'une perte nette importante de 9,5 milliards d'euros au deuxième trimestre 2020, contre un bénéfice de 404 millions d'euros à la même période en 2019.

Pulvérisateur automoteur voie et dégagement variables Réussir machinisme
© Agrifac

Cette baisse est notamment le résultat de «l'effet exceptionnel» causé par «l'accord majeur conclu dans le cadre des procédures contre Monsanto», indique le groupe dans un communiqué. Comme le rappelle l’AFP, l'entreprise s'était résolue à signer en juin un accord entre 8,8 et 9,6 milliards de $ pour solder plus de 125 000 requêtes aux États-Unis contre le Round'up. Le groupe de Leverkussen a aussi largement été touché par la pandémie, qui a plombé ses activités au deuxième trimestre, après avoir eu un effet positif au premier trimestre. En conséquence, Bayer a vu son chiffre d'affaires révisé à la baisse de 2,5%, à 10,7 milliards d'euros. A la suite du report de nombreux traitements, la division phramaceutique a été particulièrement touchée avec une perte opérationnelle de 7,1%. La division agrochimique, moteur de la croissance du groupe ces derniers trimestres, fait tout de même état d'une hausse de son chiffre d'affaires de 3,2% (corrigé des effets de change et de marchés).

 

Lire aussi :
Désherbage/fin du glyphosate : un surcoût proche de 80 €/ha en semis direct (Inrae)

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Publicité