Aller au contenu principal

Santé
Pesticides : treize mutuelles demandent l’alignement du fonds d’indemnisation des victimes sur celui de l’amiante

C’est à l’occasion d’un colloque sur les maladies liées aux pesticides et à l’amiante au Sénat qui s’est tenu le 5 février dernier qu’un ensemble de treize mutuelles a interpelé le Premier ministre sur la situation des victimes.

pulvérisateur de pesticides dans un champs
© Christian Gloria

« Face à l’augmentation inédite des maladies chroniques, tel que le cancer, en partie dû aux pesticides, nous prenons la responsabilité d’interpeller les pouvoirs publics en formulant des demandes pour la prévention et la réparation des préjudices de tous », ont expliqué les treize mutuelles* à l'occasion d'un colloque sur les maladies liées aux pesticides et à l'amiante au Sénat, selon nos confrères d'Agrafil. Ces dernières demandent, qu’au même titre que les victimes de l’amiante, les professionnels victimes des pesticides obtiennent une réparation intégrale (incapacité fonctionnelle, perte de gains, frais résultant de la pathologie, préjudice moral et physique…), soit la prise en charge de tous les préjudices par les fabricants de pesticides et l’État, via le Fonds d’indemnisation des victimes des pesticides (FIVP). 

Lire aussi : Restriction de l’usage des pesticides : Ursula von der Leyen annonce le retrait du règlement SUR

 

Une indemnisation de toutes les victimes, quels que soit le mode d’exposition et le régime de sécurité sociale

Les mutuelles réclament par ailleurs que le FIVP évolue vers l’indemnisation de toutes les victimes de pesticides, quel que soit leur mode d’exposition - professionnel ou environnemental - et quel que soit le régime de sécurité sociale dont elles dépendent. Elles demandent également « l’application de la loi au sujet de l’évaluation de la toxicité des pesticides avant autorisation à la vente ».

D’autres demandes, plus éloignées des indemnisations, ont été formulées. La première a trait à l’application de la loi Egalim pour 20 % de bio dans la restauration collective. La seconde concerne la mise en œuvre  du scénario Inrae pour une France et une Europe 100 % agroécologique, ce qui se traduirait par agriculture française et européenne sans pesticides en 2050.

*La Mutuelle Familiale, Mutuelle du personnel du groupe RATP, Tutélaire, SMH, Mutuale, Nuoma Mutuelle, Mutami, Mutuelle de Bagneaux, Mutuelle des œuvres de la Méditerranée, Aubéane, 525e Mutuelle d’Entreprises, Unalis mutuelles et Alternatives Mutuelles

Les plus lus

« Il va falloir démondialiser l’agriculture » selon Jean-Marc Jancovici

Face aux défis qui attendent l’agriculture, une forme de protectionnisme sera nécessaire selon l’ingénieur consultant en…

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, dans un de ses champs à Trocy-en-Multien, en Seine-et-Marne.
Arnaud Rousseau répond aux critiques avant le Salon de l’agriculture

A quelques jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture et après le fort mouvement de contestation agricole, le président de…

Bérénice Walton devant ses vaches Bazadaises
Agriculture et climat : quatre familles d’agriculteurs à l’honneur sur M6

La chaîne M6 diffuse ce dimanche 11 février en prime time un documentaire de Zone interdite coproduit par Edouard Bergeon et…

Jean-Marc Jancovici, ce lundi 5 février sur RTL.
« Produire plus propre et moins cher : une équation impossible pour les agriculteurs » selon Jean-Marc Jancovici

Le spécialiste de l’énergie Jean-Marc Jancovici a réagi ce matin sur RTL à la colère des agriculteurs et aux mesures prises…

David Forge, agriculteur, sur son exploitation agricole en Touraine.
Ce qui bloque l’agriculture française, selon le céréalier David Forge

L’agriculteur tourangeau David Forge explique sur sa chaîne youtube pourquoi il est de plus en plus dur de dégager un revenu…

Paysage agricole au printemps avec des haies
Gérer les haies : pourquoi est-ce un tel casse-tête pour les agriculteurs ?

Pour montrer à quel point leur travail est compliqué par la réglementation française et européenne, les agriculteurs qui se…

Publicité