Aller au contenu principal

Lecture
« Nous, paysans », après le film, un livre raconte la transformation de l'agriculture

Le livre « Nous, paysans, une épopée moderne » à paraître chez Flammarion le 10 novembre est une adaptation du film documentaire « Nous, paysans » de Fabien Béziat et Agnès Poirier diffusé sur France 2 et vu par près de six millions de téléspectateurs .

Champs
© Franck Bobin

Les auteurs de Nous, paysans, une épopée moderne, Agnès Poirier, réalisatrice de documentaires, et Edouard Lynch, historien et professeur d’histoire contemporaine, racontent la transformation de l’agriculture et de la paysannerie de la fin du XIXsiècle à nos jours et mettent en avant des portraits de femmes et d’hommes qui en ont été les acteurs. Rien de plus fascinant que de narrer cette épopée qui a vu, en moins d’un siècle, une agriculture de peuplement, occupant plus de la moitié de la population active française et près de deux tiers de la population se transformer profondément pour passer à une agriculture qui compte aujourd’hui moins de 600 000 personnes, dont près de la moitié de pluriactifs continuant néanmoins à nourrir une population toujours plus nombreuse.

Les auteurs ont opté pour une narration chronologique et ont découpé leur ouvrage en six chapitres, avec en introduction de chacun d’entre eux les propos d’un grand témoin, comme Emmanuel Delacour, agriculteur du Vexin, qui a pris la suite de ses ancêtres et qui est fier de Paul, son fils qui prendra sa succession et sera la 8génération à travailler la terre et qui confie humblement : « Nous sommes de passage ». Outre la parole donnée aux paysans, cet ouvrage est précieux parce qu’il s’appuie sur des archives familiales précautionneusement conservées au fil des générations.

Tourné vers l’avenir

Le livre comporte de nombreuses photographies bien sûr, mais aussi des documents étonnants comme cette une du journal clandestin « La Terre », un organe de « défense paysanne » fondé en 1937 ou encore la séquence tirée d’un film de 1938 montrant des Bretonnes en habit traditionnel qui chantent, le poing levé, l’Internationale, illustrant l’implantation croissante du PCF et de la Confédération générale des paysans travailleurs dans les campagnes.

"Nous'paysans'

Les deux guerres mondiales ont profondément marqué la France rurale et le monde paysan a payé un lourd tribut comme en témoignent les nombreuses lettres de Céleste Chassinat , agricultrice dans le Gâtinais, adressées à son mari André, mobilisé en août 1914, et dans lesquelles elle explique les lourdes tâches qu’elle doit accomplir pour s’occuper de la ferme. Pendant le second conflit mondial, la Résistance paysanne s’est organisée, notamment pour aider les populations déplacées ou fugitives. Tous les éléments et événements charnières de l’histoire paysanne sont abordés : l’apparition du tracteur, les manifestations,  les premiers remembrements, l’arrivée des engrais, le veau aux hormones, le salon de l’Agriculture, la rémunération …  Mais ce livre n’est aucunement passéiste, il se tourne vers l’avenir dans lequel se projettent les jeunes agriculteurs, pleinement conscients des nouveaux enjeux de la révolution environnementale et des attentes  de la société tout en étant fiers de porter l’héritage des générations les ayant précédées.

Nous paysans, une épopée moderne, Ed Flammarion - 29 euros - parution le 10 novembre 2021

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Agriculture bio
Jusqu’à 5% d’exploitations converties auraient quitté le bio en 2021
Pour l’heure 2300 exploitations converties auraient arrêté le bio en 2021, selon des chiffres provisoires de l’Agence bio révélés…
Publicité