Aller au contenu principal

Nitrates d'origine agricole : avis mitigé sur le programme national

Consultée sur le Programme d’actions national sur les nitrates d’origine agricole, l’Autorité environnementale regrette son manque d’ambition.

nitrates eau
Les nitrates contenus dans les eaux proviennent essentiellement de l’agriculture.
© Christian Gloria

Le Programme d’actions national (PAN) est établi tous les quatre ans sous la tutelle des ministères de l’Agriculture et de l’Environnement et est complété dans chaque région par un programme d’actions régional (PAR). Dans son avis sur le 7e PAN, l’autorité environnementale (AE) regrette que, comme dans ses avis précédents de 2011 et 2016, l’évaluation environnementale « se cantonne aux seules modifications apportées au PAN précédent, sans couvrir les programmes d’actions, ni la délimitation des zones vulnérables ». L’AE recommande d’apprécier l’ensemble des éléments du programme d’actions nitrates dans la durée et estime que l’utilisation de modèles quantitatifs de transferts d’azote en fonction du contexte pédoclimatique, des pratiques et des systèmes culturaux faciliterait cette analyse. Pour l’AE, le PAN devrait être un levier de mise en œuvre de la directive cadre sur l’eau visant à restaurer la qualité des écosystèmes or selon elle « l’efficacité des précédents programmes d’action n’est ni évaluée ni démontrée. Les progrès sont limités, sans pouvoir les attribuer à ces programmes » et estime même que « certaines mesures sont constitutives d’un risque de recul environnemental ».

Indicateurs de suivi

L’AE pense que pour permettre des avancées conséquentes dans les futurs programmes d’actions, il est nécessaire que, dès le 7e PAN, les bases d’une stratégie de long terme « nitrates » et de son pilotage à l’aide d’indicateurs de suivi puissent être établies, qui couvrent le programme national d’actions mais aussi l’ensemble des plans, programmes ou réglementations visant à la réduction de la pollution par les nitrates d’origine agricole. Pour l’AE, une stratégie de long terme « nitrates » ne peut se concevoir isolément, en ignorant les autres impacts environnementaux de l’agriculture et des autres plans et programmes agroenvironnementaux.

Elle conclut : « C’est donc d’une véritable stratégie d’ensemble d’amélioration des performances environnementales de l’agriculture qu’il conviendrait d’évoquer dans le cadre général du PSN de la PAC. La stratégie « nitrates » et les plans nitrates y auraient toute leur place, mais en pleine complémentarité et cohérence avec le reste de la politique agroenvironnementale ».

Les plus lus

GNR
Le prix du GNR flambe, mais que paient vraiment les agriculteurs ?
En un mois, le prix du gazole non routier a pris 10 centimes d’euros dépassant un euro. Mais comment se décompose vraiment le…
Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Publicité