Aller au contenu principal

Soutenu par ADM, New Culture va commercialiser une "mozzarella" à base de simili de lait

La start-up américaine New Culture a mis au point un procédé de fermentations microbiennes lui permettant de fabriquer un substitut de fromage sans lait de vache.

mozzarella New Culture
La start-up New Culture va commercialiser de la mozzarella issue d'un simili de lait.
© New Culture

La multinationale américaine œuvrant dans l'agro-industrie et le négoce de matières premières Archer Daniels Midland (ADM) est un des investisseurs qui viennent d’injecter 25 millions de dollars dans la start-up californienne New Culture. Cette dernière a été créée en 2018 par Matt Gibson (un expert en génétique et microbiologie) et Inja Radman (une biologiste spécialiste des produits de synthèse), et se définit comme une entreprise qui « produit du fromage de vache, sans la vache ». Elle fabrique de la caséine à partir de « technologies de fermentation de précision ». Pour faire son substitut de fromage, en plus de la caséine, l’entreprise utilise de l’eau, des matières grasses, une touche de sucre, du sel, des vitamines et des minéraux. La start-up affirme : « Notre mozzarella est différente de toutes les autres mozzarellas que vous avez essayées, mais aussi remarquablement similaire. Elle a le même goût, la même texture, le même fondant et s’étire de la même façon que le fromage que nous connaissons et aimons tous. Mais notre mozzarella est aussi fabriquée sans animaux, sans lactose et est respectueuse de la planète ».

Dans les pizzerias américaines dès 2022

La start-up devrait commercialiser son simili de mozzarella dans les pizzerias américaines l’année prochaine. Cette activité semble avoir le vent en poupe puisque les analystes d’AgFunder ont recensé plusieurs projets sensiblement similaires à travers le monde. La semaine dernière, la start-up israélienne Imagin dairy a levé 13 M$ pour une « plateforme de fermentation de protéine ». Récemment, l’entreprise allemande Formo a également levé 50 M$, la société californienne Perfect Day 350 M$ et l’entreprise américaine Nobell Foods 75 M$ pour des procédés de fabrication microbiens de produits laitiers.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Agriculture bio
Jusqu’à 5% d’exploitations converties auraient quitté le bio en 2021
Pour l’heure 2300 exploitations converties auraient arrêté le bio en 2021, selon des chiffres provisoires de l’Agence bio révélés…
Publicité