Aller au contenu principal

Moisson 2021 : machines embourbées, 34% du blé pas encore moissonné, le moral des agriculteurs atteint

La pluie quotidienne, sur nombre de régions françaises, perturbe la moisson 2021. Les agriculteurs peinent à finir, voire à débuter, la récolte des céréales. Alors que l’inquiétude sur la qualité des blés croît le moral des agriculteurs diminue selon Christiane Lambert présidente de la FNSEA.

Difficile reprise de la moisson de l'orge de printemps dans l'Oise, selon l'Earl Loisel.
Difficile reprise de la moisson de l'orge de printemps dans l'Oise, selon l'Earl Loisel.
© @Earl_Loisel

« 47% du blé n’est pas encore moissonné alors qu’au 26 juillet d’habitude la moisson est finie. Les agriculteurs sont extrêmement inquiets », a déclaré Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, ce matin sur France inter, citant les chiffres de FranceAgriMer au 26 juillet 2021. « Dans certaines régions, la moisson n’a pas commencé, car il pleut tous les jours et il faut 3 à 5 jours de sec pour commencer », a-t-elle poursuivi.

Lire : Moisson 2021 : le prix du blé en route pour le record de 2007 ?

Evoquant des difficultés au quotidien pour les agriculteurs lors de cette moisson 2021, « machines embourbées », moissonneuses batteuses à l’arrêt une heure après leur sortie, la présidente du FNSEA a estimé que le moral des agriculteurs était atteint dans certaines régions. « La qualité des blés qui va être récoltée nous inquiète », a-t-elle alerté au micro de France Inter.

Selon le dernier bulletin Céré’Obs de FranceAgriMer, les surfaces de blé tendre récoltées évoluent de 47%, au 26 juillet, à 66% au 2 août 2021. Avec une forte disparité selon les régions. Ce taux tombe à 34% en Bretagne, 29% en Hauts-de-France et 28% en Normandie.

Lire aussi : Moisson 2021 : bons rendements en blé, et une qualité qui limite la casse

L’an dernier à la même date 97% des surfaces en blé tendre en France avaient été récoltées.

En orge de printemps, les surfaces sont à 68% récoltées en France contre 79% au 2 août 2020.

Retard de 14 jours par rapport à l'an dernier

A ce stade, la moisson 2021 de blé tendre est ainsi en retard de 11 jours sur la moyenne de 5 ans et de 14 jours sur celle de l’année dernière.

Sur les réseaux sociaux, les agriculteurs se désespèrent d’en finir avec cette période de moisson.

Tous les regards se tournent vers des prévisions météorologiques plus clémentes pour la fin de semaine.

Lire aussi : Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite

Lire aussi : Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive

 

Les plus lus

Moisson de nuit dans l'Indre
Les agriculteurs travaillent 20 heures de plus par semaine que les autres professions

Sans surprise, une enquête de l’Insee montre que la profession agricole est celle qui effectue le plus d’heures de travail par…

Vaches laitières près d'un parc éolien
Quel impact des champs électromagnétiques sur les élevages ? Une enquête inédite publiée

Objet de débats passionnés depuis plusieurs dizaines d’années, la question de l’impact sur les activités d’élevage des…

Gabriel Attal avec Marc Fesneau faisant un selfie au Pirou dans la Manche.
Gabriel Attal espère clore la crise agricole avec de nouvelles mesures de trésorerie et de fiscalité

Deux mois après le Salon de l’agriculture, le Premier ministre révèle ce samedi 27 avril un nouveau train de mesures en faveur…

  Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, devant son troupeau de montbéliardes.
Confidences d’Arnaud Gaillot au terme d’un mandat intense à la tête des Jeunes agriculteurs

Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, a accepté de nous recevoir plus de deux heures sur son exploitation…

Marc Fesneau prend la parole aux Controverses de l'agriculture en 2023.
Les quatre axes du nouveau plan Ecophyto

Dans une interview, le ministre de l'Agriculture a détaillé les mesures du futur plan Écophyto : indicateur HRI1, 150 millions…

Table de la réunion à l'Elysée jeudi 2 mai 2024 avec Emmanuel Macron, des ministres et la profession agricole, syndicats, coopération, chambres d'agriculture
Que faut-il retenir de la rencontre entre Emmanuel Macron et la profession agricole ?

Le président de la République a reçu la profession agricole (syndicats, coopération et chambres d'agriculture) jeudi 2 mai à l…

Publicité