Aller au contenu principal

Levée de fonds
[Modélisation agronomique] ITK s’adosse au groupe EDF

Le spécialiste de la modélisation agronomique vient de lever 10 millions d’euros auprès de plusieurs partenaires dont EDF Pulse Holding.

Aline Bsaibes, directrice générale du groupe ITK.
Aline Bsaibes, directrice générale du groupe ITK depuis 2019.
© ITK

Le spécialiste de la modélisation agronomique ITK annonce une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’EDF Pulse Holding (véhicule d’investissement du groupe EDF), de Starquest capital, son actionnaire historique, ainsi que de la BNP et le Banque Dupuy de Parseva (groupe Banque populaire du sud).

« Grâce à ce nouveau tour de table, et après avoir lancé en 2021 une offre d’assurance agricole, ITK va accélérer son développement international dans les services d’aide à la prévention des pertes de production végétale et animale liées au changement climatique et dans la séquestration de carbone dans les sols agricoles », indique, dans un communiqué, la société fondée en 2003 à Montpellier par Eric Jallas, directeur de recherche au Cirad. Comptant 100 collaborateurs, dont le médiatique agroclimatologue Serge Zaka, ITK utilise la modélisation mécaniste pour fournir des services de prédiction de rendement, d’économie d’eau et d’intrants, de monitoring du bien-être des bovins ou encore de prévention des maladies.
 

Vers le pilotage de la végétalisation des villes

L’entreprise souhaite étendre ses services au pilotage de la végétalisation des villes, pour la mise en œuvre des politiques de « smart city ». Elle prépare aussi son développement sur plusieurs marchés internationaux à fort potentiel.

« Grâce à ce nouveau tour de table, le groupe ITK peut accélérer son développement commercial, et innover dans les services de décarbonation de l’agriculture ainsi que dans la prévention des risques agro-climatiques. Nous avons besoin de nous adosser un grand groupe engagé comme EDF pour changer d’échelle », déclare Aline Bsaibes, directrice générale du groupe ITK depuis 2019.

« L’agriculture est le deuxième secteur le plus émetteur de CO2 dans le monde. Face à l’urgence climatique, il est absolument nécessaire de concentrer nos efforts sur le déploiement de solutions comme celles d’ITK pour réduire l’empreinte carbone des activités de ce secteur », commente pour sa part Guillaume Lesueur, directeur d’EDF Pulse Ventures, en charge des investissements au sein de la direction de l’innovation et des programmes Pulse du groupe EDF.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité