Aller au contenu principal

Climat
Météo-France a calculé de nouvelles normales, un important indicateur pour les agriculteurs

Les normales 1981-2010 étaient jusqu’alors la référence mais devenues obsolètes - comme ont pu le constater les agriculteurs à maintes reprises - Météo-France a entrepris en 2021 la production des normales sur la période 1991-2020. Elles sont utilisées à partir d’aujourd’hui.

Météo-France a constaté que les températures étaient de plus en plus chaudes avec des conditions plus sèches au printemps.
© Gabriel Omnès

Le concept de normales climatiques est apparu au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et était basé sur le principe que le climat était constant à des échelles décennales à centennales. Ces normales permettent de caractériser le climat sur un lieu donné, pour une période donnée. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies.

Or le climat évolue à ces échelles de temps, sous les effets conjugués de sa variabilité naturelle à de multiples échelles temporelles et des activités humaines. De ce fait, les normales 1981-2010 n’étaient plus représentatives du climat actuel. Météo-France a donc entrepris de calculer les nouvelles normales sur la période 1991-2020, comme la plupart des services météorologiques dans le monde.

Le calcul des normales concerne toutes les variables du climat (température, précipitation, vent, ensoleillement…), mais aussi de nombreux indicateurs illustrant la distribution statistique de ces paramètres : moyenne, quintiles (ce qui se produit une année sur cinq), records, nombre de jours au-dessus d’un seuil... Les normales 1981-2010 étaient représentatives du climat moyen sur une période autour des années 1990 et ne représentaient plus le climat « actuel » dans le contexte du changement climatique, notamment en matière de température. Il fallait donc les actualiser.

 

2020, l’année la plus chaude

Selon Météo-France, « Ces nouvelles références climatiques, calculées sur la période 1991-2020, seront représentatives d’un climat centré sur les années autour de 2005 et présenteront encore un léger biais par rapport à la période actuelle. Ces nouvelles « normales » sont cependant loin de décrire notre climat normal d’il y a encore quelques décennies. Le changement climatique, et la hausse des températures associée, s'est accéléré ces dernières décennies. À son rythme, les normales, utilisées en climatologie comme outils statistiques pour calibrer les épisodes, changent aussi. Bien plus chaudes qu’il y a trente ans, ces indicateurs subissent les effets du changement climatique ». La nouvelle période de référence 1991-2020 englobe des épisodes et des valeurs records hors normes climatiques précédentes. Ainsi, 2020 a été l’année la plus chaude jamais mesurée en France, marquée par des épisodes méditerranéens historiques. En 2019, les vagues de chaleurs exceptionnelles ont provoqué des températures inédites de 46 °C dans le sud de la France... Météo-France explique que des travaux de recherche sont en cours pour proposer des estimations de normales climatiques non-stationnaires, dans le but de disposer des références non-biaisées pour le climat présent.

Toujours plus chaud

En termes de moyenne calculée sur 30 ans, la nouvelle normale de température calculée sur la période 1991-2020 en France s’établit pratiquement à 13 °C (12,97 °C) en hausse de + 0,42 °C par rapport à 1981-2010. Depuis 1900, la température moyenne en France s’est réchauffée de 1,7 °C. Chaque décennie depuis 1970 est plus chaude que la précédente. Ces dix dernières années, durant la période 2011-2020, la hausse atteint + 0,6 °C et marque la plus forte progression observée entre deux décennies en France depuis 1900.

© Météo-France

Analogues climatiques : Strasbourg a le climat du Lyon des années 1970

La température moyenne sur la France métropolitaine est analysée au jour le jour via un indicateur thermique prenant en compte les données de 30 stations météorologiques disposant d’un historique ancien et régulièrement réparties sur le territoire.

Précipitations stables, mais avec de fortes disparités

En comparant le climat des années 1970 (normales 1961-1990) à celui d’aujourd’hui, en terme de température, Strasbourg a le climat du Lyon des années 1970, Lille celui de l'ancien Rennes… On observe un net décalage du climat en 30 ans. Le nord du pays retrouve un climat proche de celui de l’ouest dans la France d’il y a trente ans.

En moyenne sur la France, les nouvelles normales de cumul annuel moyen agrégé sur la France est stable (935 mm sur 1981-2010, autant sur 1991-2020). Ce constat cache de fortes disparités saisonnières et régionales. En hiver, la moitié sud du pays est plus arrosée qu’auparavant, la moitié nord plus sèche. Au printemps, les conditions sont plus sèches sur l’ensemble du pays alors qu’à l’été, c’est le contraire. À l’automne, les précipitations sont plus importantes partout au sud de la Seine, notamment près de la Méditerranée.

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité