Aller au contenu principal

Centre-Val de Loire
Marc Fesneau : sécheresse et souveraineté alimentaire au menu de son premier déplacement comme ministre de l’agriculture

A peine nommé ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau a choisi sa région d’origine pour aller à la rencontre des agriculteurs ce week-end.

Marc Fesneau a visité samedi 21 mai deux exploitations agricoles du Cher, celle de Franck Thivrier polyculteur-éleveur à Massay et celle de Jean-Michel Rhit à Graçay.
Marc Fesneau a visité samedi 21 mai deux exploitations agricoles du Cher, celle de Franck Thivrier polyculteur-éleveur à Massay et celle de Jean-Michel Rhit à Graçay.
© Compte twitter Marc Fesneau

Pour son premier déplacement sur le terrain en tant que nouveau ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau a visité samedi 21 mai deux exploitations agricoles du Cher, celle de Franck Thivrier polyculteur-éleveur à Massay et celle de Jean-Michel Rhit à Graçay.

Candidat aux élections législatives sur la première circonscription du Loir-et-Cher, il s’est rendu le lendemain, dimanche 22 mai, au comice agricole de Morée.

Deux déplacements durant lesquelles il a abordé ses priorités pour les semaines qui viennent.
 

L’accès à l’eau une priorité

Dans le Cher, face aux difficultés rencontrées par Franck Thivrier liées à la sécheresse, le nouveau ministre de l’Agriculture a estimé que « la question de l’eau » devait être mise sur la table. « Dans certains endroits, si on n’a pas accès à l’eau, on ne pourra plus assurer notre autonomie alimentaire. Il faut réussir à dialoguer avec les citoyens, ceux qui ont des craintes, pour leur montrer que c’est un élément essentiel pour le maintien d’une agriculture », a-t-il déclaré selon les propos repris par France Bleu Berry.

Marc Fesneau a aussi abordé la question de la souveraineté alimentaire lors d’un point presse sur l’exploitation de Jean-Michel Rhit à Massay : « parfois, on avait peut-être pensé que la question de la souveraineté était une question résolue, or la crise ukrainienne et les questions climatiques viennent montrer que la souveraineté n'est pas une question résolue ». « Ce n'est pas la peine de parler de souveraineté, c'est un vain mot, si les agriculteurs ne trouvent pas de revenus », a poursuivi le nouveau ministre l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

La question quantitative n’est pas derrière nous

Evoquant la guerre en Ukraine, Marc Fesneau a souligné que cette crise vient « rappeler qu'on a besoin de produire ». « La question quantitative n'est pas une question qui est derrière nous. La question de se nourrir n'est jamais une question derrière soi et les dérèglements climatiques viennent poser des questions quantitatives qui ne sont pas des petites questions », a-t-il estimé.

Les plus lus

Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant et membre de l’Académie de l’agriculture.
Cash Investigation : « une émission truffée d’erreurs qui n’explique pas à quoi sert la Pac »
Avant la diffusion de Cash Investigation sur la Pac, présentée par Elise Lucet, l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie…
Elise Lucet Cash Investigation Pac
Cash Investigation : comment Elise Lucet discrédite les aides de la Pac
« Agriculture : où sont passés les milliards de l’Europe ? ». Tel est le titre du prochain numéro de l’émission Cash…
alimentation animale
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi
Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est…
Serge Zaka agroclimatoloque météo
Canicule 2022 : pourquoi le scénario de l'été 1976 se rapproche, selon Serge Zaka
La France connait cette semaine un exceptionnel épisode de canicule précoce après un début de printemps très chaud et sec. Un…
solagro
Pesticides : une carte de France des IFT publiée par Solagro
Quels pesticides ont été utilisés sur les surfaces agricoles dans votre commune ? Solagro et Ecotone proposent de le découvrir…
aide
Chèque alimentaire : un virement pour les plus précaires avant la rentrée
Elisabeth Borne, la Première ministre, a confirmé le versement d’une aide à la rentrée pour les personnes les plus modestes,…
Publicité