Aller au contenu principal

Manger-Français, un nouveau site de vente en ligne en direct des producteurs

Manger-Français est en ligne depuis le 23 mars. La plateforme propose aux producteurs de créer leur boutique numérique pour proposer leurs produits à la vente.

En pleine crise sanitaire du coronavirus et à l’heure de « rester chez soi », les solutions d’achat en ligne sont une alternative qui s’offre aux producteurs et aux consommateurs.

La plateforme Manger-Français était en cours de réalisation. « Nous avons accéléré sa finition », annonce André Belliot, son fondateur. Le site est opérationnel depuis le 23. Développé par une équipe de défenseurs des circuits courts et d’experts en marketing digital, le projet était en développement depuis trois ans.

La plateforme propose à chaque producteur de créer sa boutique en ligne pour proposer ses produits à la vente. Pour les aider, André Belliot et son équipe assurent une prise en charge totale. De la création de la boutique à l'accompagnement, la conception se fait soit par support téléphonique ou par visioconférence pour les plus connectés. Sans oublier les supports de communication. « Nous nous occupons de tout », assurent les dirigeants du site. « La seule chose où nous n’intervenons pas, ce sont les envois de colis ». Pour cet aspect logistique, l’entreprise est associée à la start-up Sendobox. Et les envois de produits frais sont également assurés.

Actuellement, les producteurs qui le souhaitent s’organisent à l’échelle du canton. « Ceux qui sont équipés pour livrer se proposent de livrer pour tous leurs collègues. La livraison est ainsi organisée pour des bassins de population. Les habitants de ce bassin peuvent commander en ligne et se faire livrer par le service improvisé par les producteurs du secteur eux-mêmes  », précise André Belliot.

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Le PDG d’Ecomiam ne veut pas céder aux attaques de l’association L214
Le 8 novembre, l’entreprise Ecomiam a été « attaquée » par l’association L214. Coups de téléphone, mails, messages publiés sur…
Champ de lin
Le vrai/faux de la HVE : toutes les questions qui se posent sur la certification
Dix ans après sa création, près de 20 000 exploitations agricoles sont certifiées Haute valeur environnementale (HVE), un chiffre…
Publicité