Aller au contenu principal

Foncier
Maison de campagne : la flambée des prix se confirme

135 790 transactions de maisons de campagne ont été enregistrées en 2021, avec un prix moyen de 199 000 euros, soit 9.3% plus cher qu’en 2020. Porté par la crise de la Covid-19 le marché des maisons à la campagne reste très dynamique.

maison de campagne
Les transactions de maison de campagne ont progressé de 21,3% en nombre entre 2020 et 2021.
© Pixabay

En 2021, le marché des maisons de campagne a confirmé sa forte progression de 2020 stimulée par la crise de la Covid-19, le confinement et le développement du télétravail. Une tendance encouragée par les taux d’intérêts toujours bas. Sur l’année, 135 790 transactions ont été enregistrées, un nombre en hausse de 21,3% sur un an pour une surface de 76 600 hectares (+21,3%) et une valeur totale du marché d’environ 32 milliards d’euros (+37.2%), selon l’observatoire de la fédération nationale des Safer.

La FNSafer précise que ce marché recouvre les achats de bâtiments à usage de résidence principale ou secondaire, vendus avec un terrain agricole ou naturel de moins de 5 hectare, libres (non soumis à bail rural), réalisés par des citadins ou des ruraux non agriculteurs.

« L’attrait des maisons à la campagne est confirmé par des transactions à des niveaux exceptionnels sur l’année 2021, avec un pic notable sur les mois de juin et juillet (près de 14 000 transactions enregistrées par mois) », note la FNSafer qui souligne qu’à titre de comparaison l’ensemble du marché immobilier du logement ancien a progressé de 12% entre 2020 et 2021.

Ce bilan cache néanmoins des disparités territoriales notables. Ainsi les plus fortes densités de transactions sont visibles sur le quart nord-ouest, le littoral sud-est ou encore l’axe rhodanien. A l’inverse les ventes de maisons de campagne sont nettement moins nombreuses dans la région Grand Est, Massif central et les Cévennes. La FNSafer souligne une évolution particulièrement dynamique des transactions de maisons à la campagne : dans l’Aube (+53.2%), la Marne et la Haute-Marne (+41.6%), les Alpes-Maritimes (+53.7%), dans l’Indre (+40.5%) ou encore la Vienne (+31.7%).

La FNSafer souligne également une forte hausse des prix. En 2021 une maison à la campagne est vendue 199 000 euros en moyenne pour une surface moyenne stable de 5650 m2, soit 9.3% plus cher qu’en 2020 année durant laquelle une hausse de 6.3% avait déjà été enregistrée.
 

Une augmentation des prix plus sensible que sur l'ensemble des logements anciens

« Pour la première fois depuis 2015, l’augmentation des prix est plus sensible sur le marché des maisons à la campagne (+9.3%) que sur l’ensemble des logements anciens (+7%) », note la FNSafer.

Les secteurs représentants les prix les plus élevés demeurent le Bassin parisien, le littoral méditerranéen, l’axe rhodanien et la façade atlantique. Des niveaux de prix élevés sont aussi constatés le long de la vallée de la Loire mais aussi en Côte-d’Or.

Les prix augmentent aussi de manière significative dans les Landes (+14.3), en Dordogne (+11%) ou encore en Savoie (+14%). Les prix des maisons de campagne diminuent en revanche dans les Ardennes (-3.4%) ou la Meuse (-6.6%).


10% des acheteurs viennent de région parisienne

Parmi les faits marquants du marché des maisons de campagne en 2021 : l’augmentation de l’âge moyen des acquéreurs à 45 ans et 3 mois ou encore la déprise des acquisitions par des résidents étrangers, qui ne représentent plus que 3.6% des projets de vente au niveau national. La FNSafer note aussi une grande mobilité géographique, avec « une part conséquente d’acheteurs issus de zones urbaines, qui investissent dans des secteurs ruraux ». 10% des acheteurs de maisons de campagne viendraient notamment de la région parisienne.

 

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Publicité